Tique et typhus reus

Le typhus est une maladie d'origine infectieuse causée par des rickettsioses, causée par des morsures de tiques, caractérisée par une évolution relativement modérée, caractérisée principalement par des ganglions lymphatiques et des éruptions cutanées. Les autres noms de la maladie que l’on trouve dans la pratique médicale et dans la vie peuvent être: rickettsiose à tiques, typhus de Sibérie, typhus oriental.

La maladie appartient à des zoonoses typiques, car la circulation et l'incidence de l'agent pathogène ne sont enregistrées que chez les petits rongeurs dans des conditions naturelles. Il peut s'agir de gaufres, de hamsters, de mulots, de tamias ou de campagnols. Une personne entre par accident dans ce cercle naturel après avoir été mordue par une tique. Par conséquent, le typhus transmis par les tiques est une maladie à foyers naturels et est lié à certaines zones où des agents pathogènes circulent constamment. Ce sont quelques régions de Sibérie, Krasnoïarsk, Khabarovsk, Krai de Primorski, Turkménistan, Arménie, Kazakhstan, Mongolie.

Les porteurs d'infection entre animaux sains et malades sont les tiques. La prévalence de la maladie dans des conditions naturelles est si large que chaque cinquième représentant des tiques est infecté. Cela explique l'incidence relativement élevée du typhus transmis par les tiques chez les personnes vivant dans les zones touchées par la pandémie. Il se situe en moyenne entre 200 et 300 cas pour 100 000 habitants par an. Un nombre important de résidents jouissent d'une forte immunité naturelle, de sorte que la plupart des visiteurs et des personnes dont l'immunité est affaiblie sont malades.

La pathogenèse de la maladie détermine les propriétés pathogènes de la rickettsie. Ils pénètrent dans le corps humain par une plaie cutanée qui subsiste après une morsure de tique. Cet endroit est appelé l'affect principal, car les premiers changements inflammatoires surviennent lorsque les tissus entrent en contact avec des agents pathogènes. Lorsque cela se produit, la propagation d'agents pathogènes à travers les canaux lymphatiques jusqu'aux collecteurs de ganglions lymphatiques d'ordre régional. Le résultat de tels processus peut être une lymphangite à côté de l'affect primaire et une augmentation des ganglions lymphatiques. Ils reproduisent les rickettsies avec une libération régulière dans la circulation systémique et se propagent dans tout le corps.

La particularité des agents infectieux dans le typhus transmis par les tiques est de préserver le tropisme de l’endothélium vasculaire, comme dans le typhus épidémique, mais de propriétés toxicogènes nettement moins pathogènes. Les principaux liens pathogéniques de la maladie sont les troubles de la microcirculation résultant de lésions capillaires, d’une inflammation et d’une perméabilité accrue, ainsi que d’une intoxication mineure résultant de la destruction des agents pathogènes par les cellules immunitaires de l’organisme. Par conséquent, leur distribution dans le corps est relativement favorable et ne provoque jamais de complications graves.

Symptômes de typhus à tiques

La période d'incubation des agents pathogènes du typhus transmis par les tiques, qui va du moment de la morsure aux premières manifestations de la maladie, va de 3 à 4 jours à une semaine. À ce stade, à l'exception d'une légère inflammation de la peau au site de la morsure, les patients ne se dérangent plus. Le tableau clinique se développe soudainement et assez brutalement.

Lorsque cela se produit, ces symptômes du typhus:

Réaction hyperthermique. Dans la plupart des cas, la température est trépidante (39% ou plus), constante ou intermittente. La durée de la période fébrile peut aller jusqu'à deux semaines si le patient n'est pas traité. Quelques jours après l’apparition des chiffres, la température diminue légèrement, elle acquiert de la consistance,

Légers frissons avec des muscles et des maux de tête. Se produire de manière synchrone avec l'hyperthermie et diminuer avec sa diminution,

Gonflement modéré du visage dans le contexte de son hyperhémie,

Modifications infiltrantes-inflammatoires dans les tissus mous dans la zone de la morsure de la tique - un effet primaire. Il ne devrait jamais être après une morsure de tique qui n'est pas infectée par une rickettsie pathogène. Le site de la morsure se transforme lui-même en un petit ulcère sous la gale noire et autour de celui-ci il y a une bande d'hyperémie cutanée de 2–3 mm.

Hyperémie de la conjonctive et de la muqueuse de l'oropharynx à tendance vasculaire renforcée et congestive,

Éruption cutanée. Représenté par le véritable polymorphisme des éléments primaires: rose-cola, petites papules, taches, d'un diamètre pouvant atteindre plusieurs millimètres. Leur apparition est notée 4 à 5 jours après l'apparition de la température. Caractérisé par le versement constant de nouveaux éléments. L'éruption hémorragique n'est pas typique. Les premières éruptions cutanées apparaissent sur la peau des membres, d'où elles se propagent à d'autres régions,

Ganglions lymphatiques enflés, principalement régionaux, en relation avec le site de la morsure,

Tachycardie ou bradycardie. Les arythmies sont rares. La pression artérielle peut baisser légèrement

Symptômes du système nerveux: léthargie, mal de tête, apathie, troubles du sommeil. Les signes de trouble et méningés sont extrêmement rares.

Agent pathogène du typhus transmis par les tiques

Le typhus transmis par les tiques est provoqué par des microorganismes pathogènes du groupe des rickettsies. Rickettsia sibirica est leur apparence spécifique. Il a des propriétés communes caractéristiques de tous les représentants de la rickettsie. La seule différence est la virulence modérée. Par conséquent, son entrée dans le corps ne provoque pas de manifestations graves.

Selon la structure morphologique, Rickettsia sibirica est un bacille à Gram négatif présentant un métabolisme de type aérobie. Son seul réservoir naturel est l'organisme des rongeurs. Les acariens Ixodic sont porteurs d’infections, ce qui assure leur circulation constante dans une région donnée. Ce type de rickettsies est très stable dans l'environnement extérieur vis-à-vis de l'action des hautes et des basses températures. Différentes souches peuvent avoir différentes propriétés virulentes et pathogènes, déterminant l'évolution clinique de la maladie.

Rickettsia sibirica est rapidement détecté par les cellules immunitaires de l'organisme dans la plupart des cas. Sa destruction ne provoque pas la libération d'endotoxines dangereuses. Cela permet au corps de faire face à l'agent pathogène lui-même, même s'il n'est pas traité. Le résultat est une forte immunité sous forme d'anticorps dirigés contre les composants antigéniques de ce type de rickettsies, qui reste toute la vie.

Prévention du typhus à tiques

Un tel complexe de mesures préventives non spécifiques peut aider à prévenir le typhus transmis par les tiques:

Le contrôle des rongeurs,

Prévention des piqûres de tiques pendant leur séjour dans les foyers de pandémie de typhus transmis par les tiques: utilisation d’agents répulsifs chimiques et d’huiles essentielles

Prendre de la tétracycline à des doses thérapeutiques en développant une morsure de mouche affectant le site,

Il n’existe pas de prévention spécifique du typhus transmis par les tiques.

Éducation: en 2008, il a reçu un diplôme en «médecine générale» (thérapeutique et prophylaxie) de l'Université de recherche médicale russe, baptisée NI Pirogov. Immédiatement passé le stage et a reçu un diplôme de thérapeute.

Quels légumes ont le plus de pesticides?

6 raisons de manger de la cannelle tous les jours! Les avantages incroyables de la cannelle.

Typhus à tiques

La maladie est accompagnée d'un processus infectieux aigu. Accompagné de la fièvre de la maladie. Également caractérisé par les effets de l’intoxication. Y compris il y a un effet principal dans la zone de la morsure du porteur de tiques.

Manifestation d'une éruption rose-papuleuse. L'agent causal de la maladie est un type particulier de rickettsie. L'agent pathogène est présent dans le corps des rongeurs sauvages. Et aussi présent dans les tiques. Les tiques transmettent l'infection à une personne lorsqu'elle est piquée.

Il y a une localisation sur des bases territoriales. Le typhus transmis par les tiques est présent en Sibérie. Toujours en Extrême-Orient et dans certaines régions d’Asie centrale. Le typhus transmis par les tiques se caractérise par des foyers naturels.

Certaines espèces d’animaux sauvages constituent un réservoir d’infection. Ces animaux sauvages sont les suivants:

Qu'est ce que c'est

Le typhus transmis par les tiques est une maladie infectieuse aiguë causée par une morsure de tique. À basses températures et en séchant, les rickettsies persistent longtemps. La réaction inflammatoire primaire de la peau est d’une importance primordiale dans le développement des symptômes.

La réaction inflammatoire primaire de la peau se produit au site d'entrée de l'agent pathogène. C'est un phoque douloureux entouré d'une zone d'hyperémie. Au centre de la zone touchée est recouvert d'une croûte brune.

Des éruptions cutanées apparaissent principalement le deuxième ou le troisième jour. L'évolution de la maladie est bénigne. Habituellement, au quatorzième jour, le rétablissement commence. La maladie est caractérisée par des signes neurologiques.

Observé une violation de conscience chez une personne malade avec le typhus transmis par les tiques. Les troubles de la conscience sont accompagnés de signes d'insomnie, de convulsions. La mortalité atteint généralement au moins sept pour cent.

Quels sont les principaux symptômes du typhus transmis par les tiques? Les principales causes du typhus transmis par les tiques sont les morsures de tiques. Cela peut inclure la transmission par des animaux mordus par une tique.

La porte d'entrée de l'infection est la peau. En conséquence, une réaction inflammatoire locale se développe sur le site de l'infection. La réaction ultérieure du corps due au développement d'une période fébrile. Y compris observé:

Quelles sont les principales caractéristiques cliniques du typhus transmis par les tiques? Les principaux symptômes de la maladie comprennent l'intoxication et la période fébrile. La maladie débute de manière aiguë après une période d’incubation pouvant aller jusqu’à sept jours.

L'apparition de la maladie est caractérisée par des réactions inflammatoires. Le plus souvent, les réactions inflammatoires dans cette maladie de la nature suivante:

  • des frissons
  • élévation rapide de la température corporelle.

Beaucoup moins de précurseurs de la maladie sont observés. La période prodromique est courte. Cette période se traduit par un malaise général, une faiblesse de tout le corps, des maux de tête.

La période fébrile de cette maladie est longue. Au final, sa température baisse. À la place de la tique, la morsure développe un affect primaire. L'affect primaire est un petit infiltrat dense recouvert d'un film nécrotique brun.

L'affect primaire est localisé sur le cuir chevelu. Y compris il peut être localisé dans la région de la ceinture scapulaire supérieure, sur le cou. Peut également être observé sur les parties exposées du corps.

Souvent, l'affect primaire s'accompagne du développement d'une lymphadénite régionale. Cela implique une augmentation des ganglions lymphatiques axillaires ou cervicaux. Dans certains cas, l'affect principal est absent.

Un symptôme caractéristique de la maladie est une éruption cutanée. Une éruption cutanée a un caractère polymorphe roseolus-papular. À la fin de la maladie, des hémorragies peuvent se former au centre du roseol.

Les éruptions cutanées ont également un emplacement spécifique. Le plus souvent, ils se trouvent sur les parties suivantes du corps:

  • coffre
  • le dos
  • flexion des bras,
  • coffre,
  • faire face à cela
  • paume
  • semelle extérieure.

L'éruption persiste pendant toute la période fébrile. Laisse la pigmentation de la peau même à une température corporelle normale. Pendant toute la période fébrile, il y a des maux de tête et des douleurs musculaires.

Surtout la douleur est exprimée dans le bas du dos. Le pouls devient lent, la pression artérielle diminue. Chez certains patients, le foie et la rate sont hypertrophiés.

Il y a aussi une certaine apparence dans cette maladie. Les signes externes du typhus transmis par les tiques sont associés à une hyperémie faciale. Et aussi avec l'injection vasculaire de la sclérotique et de la paupière conjonctivale.

Pour plus d'informations, visitez le site Web: bolit.info

Ce site est informatif!

Diagnostics

Dans le diagnostic de la maladie prend en compte les données épidémiologiques. Cela inclut les signes cliniques. Ainsi que les plaintes des patients et les causes possibles de la maladie.

Les données épidémiologiques concernent le terrain. En particulier, les données épidémiologiques sont associées aux symptômes suivants:

  • vivre dans une zone d'endémie
  • morsure de tique.

La présence de l'affect primaire est également prise en compte. Que peut dire sur le diagnostic de la maladie. Cependant, le tableau clinique peut être présenté le quatrième ou le cinquième jour de la maladie. La réaction de Weil-Felix est importante dans le diagnostic du typhus transmis par les tiques.

Le plus souvent, cette réaction est positive. Particulièrement à partir des neuvième et dixième jours de la maladie. Pour un diagnostic différencié précis du typhus, la formulation de la réaction du compliment est nécessaire.

Le diagnostic est basé sur des tests de laboratoire. À savoir, comprend l'étude de l'image du sang. Le tableau sanguin au troisième et quatrième jours de la maladie est caractérisé par une petite leucocytose neutrophilique.

Aussi pour l'image de sang se caractérise par un décalage de poignard modéré vers la gauche. Le ROE s'est accéléré. Ces modifications de l'hémogramme et de l'accélération de l'ESR persistent jusqu'à la fin de la période fébrile.

Le diagnostic du typhus transmis par les tiques comprend les ultrasons. Il est conseillé d’agrandir le foie et la rate. Bien que ces changements ne soient pas typiques pour tous les patients.

Lors de la mesure du pouls, sa vitesse ralentie est observée. Lorsque la mesure de la pression est observée, diminuer. Ce qui indique une intoxication grave du corps. Forte probabilité de décès.

Le diagnostic comprend la supervision d'un spécialiste, sa consultation. Il est conseillé de consulter un spécialiste des maladies infectieuses. Ce spécialiste aidera à faire un diagnostic précis.

Chez les adultes

Le typhus transmis par les tiques chez l’adulte est observé dans tous les groupes d’âge. Peu importe le sexe. Avec cette maladie, la territorialité est observée. Chez les adultes, le typhus transmis par les tiques est le plus répandu en Asie du Nord.

Ce typhus chez l’adulte se transmet par les piqûres de tiques ixodiques. Les symptômes caractéristiques de la maladie chez l'adulte sont les symptômes suivants:

  • intoxication,
  • fièvre,
  • lymphadénite,
  • éruptions cutanées.

Surtout avec cette maladie, il y a une rougeur du visage. Il existe également une hyperémie de la membrane muqueuse du pharynx. En termes de type de pouls, une bradycardie est observée. Basse température corporelle.

Maladie particulièrement dangereuse pour les personnes faibles. L'intoxication du corps chez les personnes faibles provoque des effets indésirables. Chez les personnes en bonne santé, ce typhus se termine favorablement.

Selon l'emplacement de la propagation de l'infection, certains symptômes chez l'adulte sont distingués. Dans la période aiguë de la maladie, le typhus transmis par les tiques se manifeste comme suit:

  • des frissons
  • mal de tête sévère
  • douleur musculaire
  • saignements de nez,
  • convulsions
  • l'insomnie
monter

Le typhus transmis par les tiques chez les enfants est observé par la fièvre au cours de la période initiale de la maladie. Il existe également des précurseurs du typhus transmis par les tiques chez les enfants:

  • irritabilité,
  • faiblesse
  • perte d'appétit
  • troubles du sommeil.

Le typhus transmis par les tiques chez les enfants est observé chez les plus âgés. Chez les nouveau-nés, le typhus transmis par les tiques n'est généralement pas observé. Un symptôme caractéristique de la maladie chez les enfants est une éruption cutanée. Au plus fort de la maladie, la rate est élargie.

Dans les cas graves, les enfants peuvent endommager le système nerveux central. Y compris développer une méningite et une encéphalite. La période de rémission est caractérisée par une diminution de la température corporelle.Progressivement, l’enfant améliore le tableau clinique:

  • l'appétit est rétabli,
  • le mal de tête disparaît.

Cependant, ceci est caractéristique d'un évolution favorable de la maladie. Dans les cas les plus défavorables, on note une parotidite, une rupture des vaisseaux cérébraux. Surtout chez les enfants affaiblis. Ou chez les enfants atteints de maladies chroniques.

Si votre enfant présente les symptômes énumérés ci-dessus, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Les spécialistes suivants traitent de ces questions:

Seul un pédiatre et un spécialiste des maladies infectieuses peuvent aider au diagnostic. Ils peuvent prescrire un traitement spécifique. Le traitement des médicaments hormonaux n’est contrôlé que par ces spécialistes.

Avec le typhus transmis par les tiques, le pronostic dépend de l'état du patient. Le pire de la condition, le pire du pronostic. L'état d'immunité joue un rôle important.

L'immunité aide à faire face aux complications possibles. Même si les complications n'apparaissent pas toujours. Le pronostic dépend du traitement prescrit.

Seul un traitement adéquat et adéquat peut faire face à la maladie. Y compris améliorer les prévisions. Le pronostic est le meilleur avec la bonne approche médicale.

L'issue de cette maladie dépendra de nombreux facteurs. Les décès sont observés avec le typhus transmis par les tiques dans sept pour cent des cas. Tous les autres cas se terminent par une récupération.

Après la maladie, l'immunité est formée. La récupération est possible avec un diagnostic nommé en temps opportun. Après le diagnostic, procéder immédiatement au traitement. Sinon, un trouble se développe dans le système nerveux central.

Le résultat est favorable si le patient suit un traitement complet. Dans le même temps, l'ensemble des médicaments est important. Sinon, les prévisions ne sont pas rassurantes. Jusqu'au développement de lésions graves du système nerveux central.

Durée de vie

Avec le typhus transmis par les tiques, l’espérance de vie dépend de nombreux facteurs. Ces facteurs sont le processus de guérison et l'état du corps humain. La phase aiguë la plus dangereuse du typhus à tiques.

Plus le traitement prescrit est opportun, plus la durée et la qualité de vie sont élevées. Cette maladie peut entraîner une invalidité. Par conséquent, le traitement est prescrit strictement selon les indications.

Sous le contrôle devrait être un traitement hormonal. Le traitement aux hormones augmente l’espérance de vie. Mais dans certains cas, en l’absence de contrôle, de graves complications peuvent survenir.

Différences de sypny, consigné, typhoïde

Traduit du grec "typhus" signifie un monstre, un monstre, de la fumée, du brouillard, de la brume. Le terme combine plusieurs maladies ayant des symptômes similaires, caractérisées par un trouble de la conscience, un trouble mental, une intoxication grave. La maladie débute par une température élevée, qui augmente rapidement, puis chute 7 à 14 jours plus tard.

Les médecins de famille émettent le typhus, la rechute, la fièvre typhoïde. Les agents pathogènes infectieux sont la rickettsie, borrelia, la salmonelle, la spirochétose. Les symptômes diffèrent de manière insignifiante. La différence dans la durée de la maladie.

Fièvre récurrente transmise par les tiques

Ce groupe comprend les maladies provoquées par spirochetes, borrelia. Les bactéries pathologiques se trouvent dans la salive de l'acarien. Les porteurs d'infection sont les rats, les souris et les personnes malades. L'agent causal de la fièvre typhoïde transmise par les tiques persiste longtemps dans le corps humain. Les attaques aiguës sans traitement qualifié sont répétées 4 fois. La maladie affecte le système nerveux, les muscles et les organes internes. Avec un diagnostic opportun répond bien à la thérapie. L'immunité ne dure pas longtemps.

Tique et typhus reus

Fièvre typhoïde

Les provocateurs sont des Salmonella tifi. Les symptômes diffèrent quelque peu des types précédents de typhoïde. L'infection se produit par l'eau, les produits non lavés et les mains sales. Une petite partie des infectés commence à se faire mal après avoir été piquée par une tique Ixodes. Un cas particulier de salmonellose répond bien au traitement en orientant rapidement les patients vers des spécialistes.

Le typhus transmis par les tiques de Sibérie est diagnostiqué chaque année chez des résidents de Sibérie et d’Extrême-Orient. En 2017, 700 cas d'infection ont été officiellement enregistrés. Fatal non Mais du typhus à tiques en Asie du Nord, en Afrique, les gens continuent de mourir.

Étiologie, pathogenèse

Les agents responsables de l'infection - les rickettsies, les spirochètes, les borrélies pénètrent dans le corps humain en train de sucer la tique, à travers la plaie. Initialement localisé sur le site de la morsure. Il y a une inflammation, un gonflement, rarement une suppuration.

Progressivement, les bactéries pathogènes pénètrent activement dans le sang, les ganglions lymphatiques. Le processus dure en moyenne 14 jours. Ensuite, les micro-organismes meurent et émettent une substance toxique. Les premiers symptômes brillants de la maladie apparaissent. De retour, le typhus se développe également. Le tableau clinique est similaire. Il est possible de déterminer le type d'agent infectieux en laboratoire, mais seulement 4 à 7 jours après les signes lumineux de la maladie.

Symptômes de fièvre récurrente

La période d'incubation dure 10-14 jours. La maladie commence par de la fièvre, qui est rapidement remplacée par de la fièvre, une température élevée pouvant atteindre 40 degrés. À la fin de la journée, d'autres symptômes du typhus apparaissent:

  • douleur musculaire
  • nausée
  • vomissements
  • amertume dans la bouche
  • confusion d'esprit
  • éruption cutanée,
  • bronchite
  • rhinite.

Développe souvent une pneumonie, au moins - la jaunisse. Il y a des problèmes avec le cœur, les poumons et la pression artérielle.

Les attaques aiguës durent 2-6 jours, une amélioration se produit. Cependant, après une semaine, la maladie réapparaît avec des symptômes plus vifs. S'écoulant plus fort, plus longtemps.

La fièvre récurrente transmise par les tiques se caractérise par 4 crises aiguës, suivies de la récupération. L'immunité est instable, l'année suivante, une personne peut redevenir malade. Les tests sanguins de laboratoire montreront un résultat fiable après 6 jours de manifestations aiguës.

Les principaux médicaments pour le traitement du typhus, les antibiotiques récurrents sont le groupe de la tétracycline. Si vous présentez une hypersensibilité aux principes actifs, la lévomycétine est indiquée pour les symptômes les plus brillants des lésions du système nerveux central.

Traitement du typhus transmis par les tiques

Lors du traitement du typhus, l’antibiothérapie dure 5-7 jours. La posologie est choisie individuellement en fonction de l'âge, de la présence de maladies chroniques, du poids. Prenez la pilule 4 fois par jour. Pour prévenir la formation de caillots sanguins, des anticoagulants sont prescrits, le plus souvent de l'héparine.

Le traitement du typhus des premiers jours donne un résultat positif: la température corporelle diminue, l'état psychoémotionnel s'améliore, le patient commence à s'orienter dans le temps et dans l'espace.

Pour le traitement de la fièvre récurrente prescrit pénicilline, chloramphénicol, chlortétracycline, Amoxiclav. En cas de complications, médicaments à l'arsenic - Novarsenol.

Le traitement est effectué sous la stricte surveillance de spécialistes. Avec un traitement en temps opportun, le résultat souhaité est atteint dans les 7 jours.

Prédictions, complications

Des formes sévères de la maladie avec 80% de décès se rencontrent dans des pays africains à faible développement socio-économique. Dans la mise en œuvre du traitement antibiotique du typhus, la fièvre récurrente est guérie sans complications. Sinon, cela se produit:

  • pneumonie,
  • myocardite,
  • inflammation oculaire,
  • dermatite
  • abcès de la rate,
  • crise cardiaque
  • parésie,
  • paralysie
  • troubles mentaux.

Si un antibiotique ne donne pas le résultat souhaité, prescrivez-en un autre avec une autre substance active. Le traitement doit être effectué sous la surveillance de spécialistes. Lors des premières manifestations d'une éruption cutanée, vous devez appeler un médecin.

La personne est contagieuse au cours des 3-4 premiers jours de symptômes aigus. Cela devient alors sans danger pour l'environnement, même si on ne constate pas de tendance persistante au rétablissement.

Typhus endémique - Symptômes et traitement

Le typhus des rats, des puces ou endémique (Rickettsio-sls murina) est une maladie infectieuse insulaire causée par les rickettsies de Muzer, cliniquement manifestée par une fièvre et une éruption papuleuse rose.

Agent causal du typhus endémique

Étiologie. L'agent causal est la rickettsie, découverte en 1928 par N. Mooser. Selon les propriétés morphologiques, biologiques et antigéniques, le Ranger de Muzer est très proche de la rickettsie de Provachek.

Source du typhus endémique

Épidémiologie - infection zoonotique. Les rongeurs (rats gris, rats noirs, souris), les puces et les tiques sont la source de l’infection.

Mécanismes de transmission: contact, hémo-contact, fécal-oral, goutte à goutte.

Modes de transmission: contact domestique (en frottant les excréments de rongeurs dans la peau), transmissible (avec des piqûres d'acariens gamasid), aliments (par le biais de produits infectés), poussières aériennes (par inhalation de puces séchées). La transmission de l'infection d'une personne à l'autre n'est pas observée.

Infection par le typhus endémique

Pathogenèse. Portes d'entrée: peau, muqueuses du tube digestif et des voies respiratoires supérieures. Les principaux mécanismes de développement de la maladie sont similaires à la pathogenèse du typhus épidémique. Le développement de thrombovasculites destructives et proliférantes, le plus souvent de petites artérioles et des capillaires, revêt une importance primordiale.

Symptômes du typhus endémique

La période d'incubation est de 5 à 15 jours.

Période de pointe. La maladie débute gravement par la fièvre, les frissons, les maux de tête, la perte d’appétit et l’adynamie. En l'absence d'antibiothérapie, la fièvre dure souvent entre 7 et 11 jours. L'exanthème apparaît généralement entre le 4ème et le 5ème jour de la maladie, a initialement un caractère rose, puis papulaire. L'éruption est localisée sur le visage, la poitrine, l'abdomen, les pieds, la plante des pieds. Le foie et la rate ne sont généralement pas hypertrophiés. En règle générale, les modifications des organes respiratoires, du système cardiovasculaire et du système nerveux central ne sont pas observées. Les complications avec une thérapie adéquate ne se développent pas, l'évolution de la maladie est favorable.

Diagnostic du typhus endémique

  • épidamnia caractéristique
  • début aigu
  • fièvre prolongée,
  • syndrome d'exanthème.

Diagnostic en laboratoire du typhus endémique

Le diagnostic est confirmé par l'augmentation du titre en anticorps spécifiques dans le RAC avec l'antigène de Muzer Rickettsia. Cependant, la possibilité de réactions croisées avec Provachek rickettsia doit être envisagée. Dans certains cas, procéder à un échantillon biologique - infection de cobayes.

Traitement du typhus endémique

Thérapie étiotropique. Pour le traitement de la typhoïde chez les enfants, utilisez les mêmes médicaments que pour le typhus épidémique (antibiotiques tétracyclines, chloramphénicol).

Prévention du typhus endémique

Pour prévenir les maladies, ils procèdent à la destruction des rats et des souris, mesures de désinsectisation.

Typhus endémique - symptômes et traitement

La fièvre récurrente endémique est une maladie infectieuse aiguë transmise par la transmission, se manifestant par une fièvre récurrente et un syndrome d'intoxication.

Agent causal de la fièvre récurrente endémique

Étiologie. Les agents responsables du typhus endémique récurrent sont les spirochètes du genre Borrelia. À l'heure actuelle, il existe plus de 30 espèces de Borrelia (B. duttonii, B. persica, B. hispanica, etc.) communes dans certaines zones géographiques et comportant de nombreux agents pathogènes pour l'homme. Morphologiquement, Borrelia représente une hélice ondulée aplatie. La longueur de Borrelia de 8 à 50 microns, épaisseur - de 0,25 à 0,4 microns. Reproduit par division transversale. Dans l'environnement externe, l'agent pathogène persiste pendant une courte période et se développe mal sur les milieux nutritifs.

Source d'infection de la fièvre récurrente endémique

Épidémiologie. La maladie appartient aux anthroponoses focales naturelles.

La source d'infection est constituée d'animaux sauvages et synanthropes, notamment de rongeurs ressemblant à des souris (gerbilles, rats, souris, etc.), rarement une personne malade.

Le mécanisme de transmission de la fièvre récurrente endémique: l'hémocontact. La voie de transmission est transmissible (lorsqu'elle est piquée par une tique infectée du genre Og-nithodorus). La maladie d'une personne à l'autre ne peut être transmise que par transfusion sanguine:

La susceptibilité au typhus endémique récurrent est universelle.

Incidence. La fièvre récurrente endémique se caractérise par des foyers naturels prononcés, elle est enregistrée sur tous les continents dans les régions à climat tempéré, subtropical et tropical, au nord du Caucase. Les enfants vivant dans des pièces où vivent des tiques sont malades. Dans les foyers endémiques, les individus non-immuns qui viennent dans cette région pour la première fois sont infectés.

Saisonnalité: L'incidence augmente au printemps et en été, dans les pays à climat chaud toute l'année.

Infection par une fièvre récurrente endémique

Pathogenèse. La porte d'entrée est la peau - une morsure de tique par laquelle l'agent pathogène pénètre dans le corps. De plus, les agents pathogènes du flux sanguin se propagent dans tout le corps. Le spirochète de reproduction se produit dans l'endothélium de petits vaisseaux des organes internes. L'accumulation de grandes quantités d'agents pathogènes et leur mort s'accompagnent de la libération de substances pyrogènes. Cela conduit au développement d'une attaque de fièvre. Des anticorps spécifiques apparaissent dans le corps du patient, mais tous les spirochètes ne meurent pas, certains d'entre eux continuent à se multiplier et à provoquer l'apparition de nouveaux épisodes de la maladie.

Symptômes de fièvre récurrente endémique

La période d'incubation dure de 4 à 16 jours et peut être prolongée jusqu'à 20 jours.

Période de pointe. Il est caractéristique de provoquer une élévation soudaine de la température corporelle entre 39 et 40 ° C, ainsi que le syndrome d'intoxication (faiblesse, maux de tête, troubles du sommeil, perte d'appétit). Au plus fort d'une crise fébrile, les patients ont des frissons, une agitation ou une perte de conscience, un délire, des vomissements, des hallucinations. L'attaque se poursuit parfois pendant plusieurs jours. Le visage du patient est hyperémique, la sclérotique est injectée, les muqueuses de la cavité buccale sont sèches, hyperémiques, la langue est sèche et est recouverte à la racine d'une fleur blanche. Sur le site de la piqûre de tique, on peut détecter un affect primaire (sous la forme d'une petite papule entourée d'une zone d'hyperémie), qui persiste pendant plusieurs semaines. Sons cardiaques étouffés, tachycardie grave, pression artérielle légèrement réduite. L'abdomen est doux, indolore. Caractérisé par une hypertrophie du foie et de la rate.

L’attaque de fièvre s’arrête brusquement, la chaleur est remplacée par une transpiration abondante ou modérée. La température corporelle chute à des chiffres normaux, mais plus souvent à subfébrile, et seulement après un certain temps, il y a une apyrexie. La durée de la fièvre est différente. La première attaque, la plus longue, peut durer jusqu'à 4 jours, puis un court intervalle d'apyrexia se produit (environ un jour), puis une autre attaque se produit, qui peut durer plusieurs jours et se terminer en rémission pendant 2-3 jours. Les attaques suivantes sont généralement plus courtes, les périodes de rémission sont plus longues.

Complications de la fièvre récurrente endémique

Spécifiques: iridocyclite, hépatite toxique, méningite, psychose infectieuse, névrite, pneumonie.

Diagnostic de fièvre récurrente endémique

Signes de référence et de diagnostic de la typhoïde endémyphique récurrente:

  • rester dans une zone d'endémie
  • morsure de tique,
  • syndrome d'intoxication grave,
  • forte fièvre avec apyrexie,
  • changement soudain de chaleur versant la sueur.

Diagnostic en laboratoire de la fièvre récurrente endémique

Pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de détecter l’agent en cause lors de l’examen microscopique d’un frottis sanguin coloré selon Romanovsky ou d’étudier une «goutte épaisse» du sang du patient. Si le résultat est négatif, il est recommandé de répéter l'étude plusieurs fois. Peut-être un examen sérologique par immunofluorescence indirecte. Examiner le sérum apparié avec un intervalle de 10-15 jours. Le diagnostic est l'augmentation du titre d'anticorps spécifiques 4 fois ou plus.Un test biologique est utilisé sur les cobayes. Après l’infection avec le sang du patient, une maladie se développe en 5 à 7 jours et des spirochètes peuvent être détectés dans le sang de l’animal.

Le diagnostic différentiel du typhus endémique récurrent est réalisé avec d'autres maladies accompagnées de conditions fébriles - paludisme, épidémie de typhoïde récurrente, fièvre Pappatachi, etc.

Le diagnostic final n'est possible qu'après un examen de laboratoire approfondi.

Traitement de la fièvre récurrente endémique

Le traitement étiotropique des patients atteints de typhus endémique récurrent comprend des médicaments antibactériens agissant sur les spirochètes (pénicilline, céphalosporines, etc.). Le traitement aux antibiotiques chez les enfants survient rapidement, après 1-2 jours.

Prévention de la fièvre récurrente endémique

À des fins de prophylaxie non spécifique, le contrôle des tiques est effectué - habitation rationnelle, désinsectisation, dératisation. Il est important de respecter les mesures de prévention personnelles contre les morsures de tiques.

Typhus épidémique - symptômes et traitement

Le typhus épidémique (Typhus exanthematicus) est une maladie infectieuse aiguë due à Provachek rickettsia, transmise par la transmission et caractérisée par une fièvre, un état typhoïde, un exanthème pétéchial rosé, ainsi que des lésions des systèmes nerveux et cardiovasculaire.

Données historiques sur le typhus épidémique

La plus ancienne description du typhus appartient à Thracaster (1546). Le mot "typhoïde" vient du grec typhos et signifie "fumée" ou "brouillard". Le terme suggère à Hippocrate de définir "confusion avec tendance à la stupeur". Cependant, ce n'est qu'en 1760 que Sovazh l'utilisa pour la première fois chez des patients atteints de typhus. La première description de l'épidémie de typhus dans le Nouveau Monde (Mexique) est contenue dans les écrits de Sahagun (1576-1577).

Le premier représentant du genre rickettsiae a été décrit par G.T. Ricketts (1909), le microbiologiste tchèque Provachek, a étudié les caractéristiques des micro-organismes. Le terme "rickettsie", Rickettsia prowazekii, a été introduit à la mémoire de ces scientifiques morts du typhus.

En Russie, la maladie est apparue il y a environ 800 ans et accompagnait toujours les catastrophes nationales - famine, guerre, etc. En 1918-1922. le nombre total de cas a atteint 30 millions (dont 3 millions avec une issue fatale).

Ya Shchirovsky et Ya Govorov, L. V. Popov, O. O. Mochutkovsky, N. F. Gamaleya, et plus tard N. P. Ivanovsky, I. V. Davydovsky, A. ont apporté une grande contribution à l'étude du typhus en Russie. P. Avtsyn.

Agent causal du typhus épidémique

Étiologie. L'agent causal de la typhoïde est un microorganisme à Gram négatif, Rickettsia prowazekii (famille des Rickettsiaceae). La taille moyenne de l'agent pathogène varie de 0,5 à 1 micron. Les rickettsies possèdent deux principaux antigènes: thermostable (lipoïde-poly-saccharide-protéine) et thermostable (protéine-polysaccharide). La présence d'un antigène glucidique, en commun avec la protéine OXJg, indique une association génétique d'agents pathogènes. La rickettsie de Provachek est un parasite intracellulaire obligatoire. Pour les agents pathogènes caractérisés par un polymorphisme (bâtonnets, coques, diplocoques). Les rickettsies sont facilement neutralisées sous l'action des concentrations habituelles de désinfectants: chloramine, formol, phénol, lysol, acides, bases. Dans les excréments des poux secs, l'agent pathogène persiste pendant un à plusieurs mois.

La source d'infection est une personne malade contagieuse des 2-3 derniers jours de la période d'incubation, de toute la période fébrile et jusqu'au 7-8ème jour de la température corporelle normale.

Mécanisme de transmission: hémo-contact. La transmission de l'infection se fait par la morsure d'une morsure ou, plus rarement, par les poux de la tête, en frottant les porteurs infectés avec des selles (tissu écrasé) dans la peau. Possibilité de passage d’air et de poussière (par inhalation de poussière avec des poux d’excréments séchés).

La susceptibilité au typhus est universelle et ne dépend pas de l'âge. Auparavant, l'exception concernait les enfants des six premiers mois. vie au cours de laquelle la maladie, même pendant les épidémies, était extrêmement rare en raison de l’immunité passive conférée à la mère.

Après que la maladie ait formé une immunité stable et permanente. Cependant, chez certains patients immunisés contre une immunité non stérile, les rickettsies de Provachek peuvent persister dans le corps pendant des décennies et provoquer des rechutes à long terme sous la forme de la maladie de Brill-Zinsser.

La mortalité avant utilisation du traitement étiotropique était de 6-14% et atteignait 80% dans certaines épidémies.

Infection par le typhus épidémique

Pathogenèse. La porte d'entrée est en cuir. Les rickettsies du sang pénètrent rapidement dans les cellules de l'endothélium vasculaire dans lesquelles elles se multiplient.

Lorsque la mort de l'agent pathogène est libéré endotoxine, provoquant une intoxication et ayant une action vasodilatatrice.

En raison de la parasitisation intracellulaire des rickettsies, les cellules endothéliales gonflent, leur prolifération, leur desquamation et leur destruction sont observées. La reproduction des rickettsies a lieu pendant la période d'incubation et les 1-2 premiers jours de la période fébrile, puis ralentit progressivement.

Des agents pathogènes peuvent être trouvés dans les organes et les tissus pendant toute la période fébrile et dans les 3 à 6 premiers jours de la période apyrexia.

Une certaine valeur dans la pathogenèse du typhus a une composante allergique.

Pathomorphologie. L'endovasculite verruqueuse (endovasculite verruceuse) est une forme typique de lésion vasculaire: destruction limitée de l'endothélium sur le site d'implantation de la rickettsie avec formation d'un thrombus de coagulation près de la paroi sous la forme d'une verrue ronde ou en forme de cône. Par la suite, un infiltrat excentrique (embrayage) se développe autour du vaisseau, ce processus est caractérisé par une perivasculite (perivasculite).

La répartition des modifications sur toute l'épaisseur de la paroi vasculaire avec nécrose segmentaire ou circulaire conduit à une obstruction complète du vaisseau par un thrombus, défini comme une thrombovasculite destructive (trombovasculitis destructiva). Autour du site des lésions des vaisseaux sanguins, en particulier des capillaires, des précapillaires, des artérioles, des veinules, des accumulations microscopiques d'éléments polymorphonucléaires, de macrophages et de cellules lymphoïdes - des granulomes typheux spécifiques ou des nodules de Frenkel-Davydovsky. Les changements vasculaires sont les plus prononcés du 6 au 8e jour de la maladie dans le cerveau, la peau, la conjonctive, les glandes surrénales, le myocarde, la rate et les reins. Le muscle du coeur est un peu flasque.

Dans les oedèmes des glandes surrénales de la couche corticale et de la capsule, des hémorragies dans le cortex sont détectées. La rate augmente 2 à 4 fois, son tissu est pur.

Dans les poumons, des foyers inflammatoires sont souvent détectés. Il y a un gonflement de la substance du cerveau, une hémorragie. Les modifications nécrotiques de la peau sont associées à une thrombose des capillaires, des petites artères et des veines.

Le développement inverse de modifications nodulaires spécifiques dans les vaisseaux commence à partir du 18-20e jour à partir du début de la maladie et se termine à la fin de la 4ème semaine, et parfois plus tard.

Symptômes du typhus épidémique

La période d'incubation dure 6 à 22 jours (en moyenne 12 à 14 jours).

Période nue (4-5 premiers jours de maladie) de la fièvre à l’éruption cutanée. La maladie débute généralement de manière aiguë, avec une élévation de la température corporelle jusqu'à un nombre fébrile. Pendant les 2-3 premiers jours, la température corporelle peut varier de la normale à 39 ° C, mais après le 3ème jour de maladie, elle est fixée à 39-41 ° C et dure jusqu'à la guérison ou le décès du patient. Il y a une sensation de chaleur, des vertiges, des maux de tête, une faiblesse, un léger frisson, de la transpiration, des douleurs dans tout le corps, de la soif et une perte d'appétit. Les maux de tête des premiers jours deviennent douloureux. L'insomnie, des douleurs dans les muscles, les articulations des bras et des jambes, une perception aiguë, de l'irritabilité et de l'anxiété, se transformant en un état d'euphorie et d'excitation, apparaissent rapidement. Parfois, il y a une léthargie. Il peut y avoir des vomissements répétés.

Réversions faciales prononcées et conjonctives ("yeux rouges sur le visage rouge"), hyperémie de la peau du cou et du haut du corps, visage bouffi, légère cyanose des lèvres. La peau est chaude au toucher. Les lésions d'herpès sur les lèvres et les ailes du nez sont possibles. La langue est sèche et blanche.

Dès le 3ème jour de la maladie, on peut détecter le symptôme de Chiari-Avtsyn - une pétéchie unique dans les plis de transition de la conjonctive, le symptôme de Rosenberg - un enanthème au palais. Du côté du système cardiovasculaire, on note une tachycardie modérée, des bruits cardiaques sourds, une hypotension. À partir du 3ème jour de maladie, la rate augmente souvent, ce qui permet de détecter une percussion et une palpation ultérieure. Il y a une dyspnée modérée. Dans le même temps, le tremblement de la langue peut être observé (un symptôme de Govorov-Godelier), parfois sa déviation. Lorsqu'on lui demande de montrer la langue, la patiente la sort difficilement, avec des mouvements saccadés et ne peut plus sortir les dents (ou la lèvre inférieure). Tous les symptômes cliniques augmentent, atteignant une sévérité maximale entre le 3 et le 6ème jour de la maladie. Dès les premiers jours du délire, on peut observer, mais le plus souvent, il apparaît au milieu de la maladie.

Période de pointe (du début de l'éruption jusqu'à la fin de la fièvre). La température corporelle au 5ème jour de la maladie atteint des valeurs maximales - 39-40 ° C et plus (constante, moins rémanente, persiste pendant 12-14 jours de maladie).

Une importante éruption rose-pétéchiale est localisée sur le fond rose de la peau des surfaces latérales du corps, du dos, de la poitrine, de l'abdomen, des surfaces fléchisseurs des bras et des cuisses, du visage, des paumes et des plantes des pieds gravement malades. Les dimensions des éléments ne dépassent généralement pas 3 mm. Dans certains cas, une éruption cutanée caractéristique est précédée d'un érythème tacheté transitoire ou de marbrures de la peau («taches sous-cuticulaires»). La roseola est parfois élevée au-dessus de la peau (roseola elevate). Les éléments de l'éruption dans les 3-5 jours ont une coloration rose, rouge vif ou cyanose, après quoi le roseola est pâle et les pétéchies pigmentés. L'éruption persiste pendant 7 à 9 jours et disparaît pour laisser une pigmentation inexprimée à court terme. Chez les patients extrêmement graves, l'éruption a un caractère déroutant. Rarement - éruption cutanée rare ou absente. En règle générale, lorsque l’épidémie de typhus n’arrive pas, de nouvelles éruptions cutanées ne se produisent.

Dans la période de hauteur, les taches de Chiari-Avtsyna et d'enanthema, ainsi que le syndrome thrombohémorragique, deviennent plus prononcées.

Au niveau du système cardiovasculaire, on note une diminution de la pression artérielle, une surdité des tons cardiaques et une expansion des limites du cœur. L'ECG révèle une repolarisation altérée et des signes de myocardite.

Caractérisé par des changements dans le système nerveux central. Les maux de tête s’intensifient, l’insomnie apparaît, la faiblesse augmente, le délire avec hallucinations et les délires sont possibles la nuit. Lorsque le typhus est caractérisé par l'excitation, l'anxiété, l'agitation. Dans cet état, les patients tentent de s'échapper en se comportant violemment. Les symptômes méningés légers (raideur des muscles du cou, symptômes de Kernig et Brudzinsky) avec pléocytose modérée (la cytose ne dépasse pas 300 cellules pour 1 μl) sont déterminés. Ils révèlent un léger lissage des plis nasogéniens, des tremblements et une déviation de la langue, une hyperesthésie de la peau. Presque tous les patients présentent des tremblements généraux, une diminution de l'audition et l'apparition d'une polynévrite.

L'appétit pour le typhus épidémique est considérablement réduit ou absent, la soif exprimée. La langue est sèche et recouverte d'une patine gris sale, elle peut prendre une couleur brune et des fissures apparaissent souvent. Le foie et la rate sont hypertrophiés, la plupart des patients ont des selles retardées et des flatulences. L'oligurie est possible chez certains patients, la miction se produit en gouttes lorsque la vessie est pleine (ischurie paradoxa). Chez les patients présentant une forme sévère, une miction involontaire est possible.

Une thrombocytopénie, une leucocytose modérée (ou une tendance), une neutrophilie avec décalage du poignard, une éosinopénie, une lymphopénie et une légère augmentation de la RSE sont observés dans le test sanguin à partir du 3e jour de la maladie.

Période de récupération commence par une diminution de la température corporelle, une réduction de l’intoxication, des signes de délire. Il y a un intérêt pour l'environnement, le sommeil et l'appétit sont améliorés, la diurèse augmente. Au 3-5ème jour de la température normale, la pression artérielle, le pouls et la respiration sont rétablis, le foie et la rate sont ramenés à des tailles normales. Cependant, les patients présentent une faiblesse modérée, une faiblesse et une hyperesthésie de la peau. Après 7 à 8 jours, ces phénomènes disparaissent. En l'absence de complications le 12ème jour de température corporelle normale, les patients peuvent être évacués, mais le rétablissement complet est atteint dans environ un mois.

Complications du typhus épidémique

Complications précoces (insuffisance surrénalienne aiguë, thrombose et thromboembolie, rupture des vaisseaux cérébraux avec développement de parésie et de paralysie, saignements intestinaux, myocardite, infarctus du myocarde). Complications tardives (en période de convalescence): psychose, polyradiculonévrite, pneumonie, otite, parotidite, abcès, furoncles, pyélite, pyélocystite.

Caractéristiques du typhus épidémique chez les jeunes enfants

À l’âge de 3 ans, le typhus est très rare. La maladie commence progressivement, souvent avec une période prodromique. Les symptômes d'intoxication sont mineurs. L'état de la typhoïde ne se produit pas. L'hyperémie faciale, l'injection conjonctivale et la sclérotique sont légères ou totalement absentes. Les enanthèmes et les éruptions cutanées sur les plis de transition de la conjonctive sont rarement retrouvés. Une éruption cutanée rose-pétéchiale peut être absente. Des modifications de l'activité cardiovasculaire sont rarement observées. La taille du foie n'augmente généralement pas, les selles sont accélérées. Le cours de la maladie est généralement plus lisse que chez les adultes. Les formes sévères sont extrêmement rares. Les complications ne sont généralement pas retrouvées.

Diagnostic du typhus épidémique

Signes de référence et de diagnostic du typhus épidémique:

  • épidamnia caractéristique
  • début aigu
  • fièvre prolongée,
  • syndrome d'intoxication grave,
  • apparition précoce d'une éruption pétéchiale roséolée,
  • splénomégalie.

Diagnostic en laboratoire du typhus épidémique

Le diagnostic sérologique du typhus épidémique est possible au plus tôt le 8-10ème jour de la maladie. Le titre diagnostique pour une seule formulation de PR avec l'antigène Provachek rickettsia est de 1: 160 (1:40 en modification microscopique), RSK - 1: 160, RIGA - 1: 100. La réaction de Weil-Felix est possible (réaction d'agglutination avec l'antigène protéique OX19), l'immunofluorescence indirecte est utilisée. Les anticorps de la classe des IgM commencent à être détectés du 4 au 7ème jour, atteignant les titres maximaux de 4 à 6 semaines. dès l'apparition de la maladie.

Diagnostic différentiel du typhus épidémique

Dans la période initiale, le typhus épidémique doit être différencié de l’influenza, pneumonie, méningite, fièvres hémorragiques, au plus fort de la maladie - avec fièvre typhoïde et paratyphoïde, typhus à tiques, ornithose, maladie chronique, trichinose, exanthème divers, etc.

Traitement du typhus épidémique

Traitement des enfants contre la fièvre typhoïde. Tous les enfants atteints du typhus doivent être hospitalisés.

Thérapie étiotropique. Les plus efficaces sont les antibiotiques du groupe des tétracyclines (tétracycline, doxycycline, minocycline, métacycline), le chloramphénicol.

Remèdes contre le typhus endémique chez les enfants

Thérapie pathogénique et symptomatique. En cas de forte excitation des patients et du délire, des bromures, de l'hydrate de chloral, de l'aminazine, des barbiturates, du diazépam (seduxen) sont utilisés. Selon les indications prescrites des médicaments cardiaques et vasculaires. Dans les formes sévères, un traitement intensif est réalisé à l'aide d'hormones glucocorticoïdes, des anticoagulants.

Tous les types de traitement médicamenteux doivent être associés à un régime alimentaire équilibré au milieu de la maladie, à un repos complet jusqu'au 5 au 6ème jour de température corporelle normale et à des soins attentifs. À partir du 7-8e jour de température corporelle normale, les patients peuvent marcher. Le douzième jour, à condition que la période de récupération se déroule sans heurt, une sortie de l'hôpital est possible.

Prévention du typhus endémique chez les enfants

La prévention est réduite à la détection précoce des patients et à la lutte contre les poux. Établir l'observation dans le foyer d'infection dans les 25 jours suivant l'isolement du dernier patient.

Aux fins de l’immunisation active, on utilise un vaccin inactivé tué par voie sèche.

Typhus épidémique - symptômes et traitement

La fièvre typhoïde récurrente épidémique est une maladie infectieuse aiguë causée par des spirochètes, caractérisée par une fièvre paroxystique, une intoxication et une hépatosplénomégalie.

Données historiques sur le typhus récurrent épidémique

Pour la première fois en tant que maladie indépendante, le typhus épidémique récurrent a été décrit en 1843 par Gener, en Russie - en 1857. Parler bavard. De grandes épidémies d’épidémie de typhoïde récurrente en Europe ont été observées de 1841 à 1844. et dans les années 1868-1872. Retour Moche typhoïde est un compagnon de guerre et de famine.

Étiologie. L'agent responsable du typhus épidémique récurrent est la bactérie spirale Borrelia recurrentis Obermeieri. Il est mobile, à Gram négatif, bien coloré par Romanovsky-Giemsa. Cause des maladies chez les singes, les souris blanches et les rats. Borrelia - anaérobies strictes, se multiplient dans les embryons de poulet. Dans l'environnement externe, ils meurent rapidement. L'agent pathogène est sensible à la pénicilline, l'érythromycine.

Épidémiologie. La source et le réservoir d'infection est une personne malade.

Mécanisme de transmission: hémocontact. Le chemin de transmission est transmissif. Les porteurs sont des poux de corps. Les autres types de poux (tête et pubien) n'ont pas de signification épidémiologique. D'un malade, l'agent causal de la maladie ne pénètre dans les poux que pendant la fièvre.

L'incidence la plus élevée est observée chez les personnes âgées de 15 à 40 ans, les enfants tombant rarement malades.

L'immunité après une fièvre typhoïde récurrente est instable.

Pathogenèse. La porte d'entrée est en cuir. Les spirochètes pénètrent dans le corps humain lors de la combinaison des sites de poux de morsure. Le développement et la reproduction de l'agent pathogène se produisent dans l'endothélium vasculaire et les cellules du système réticulo-endothélial. Dans le sang de Borrelia partiellement détruit, avec la libération d'endotoxine, endommageant le système circulatoire et le système nerveux central. Des foyers de nécrose apparaissent dans le foie et la rate. Les troubles de la microcirculation dans les organes parenchymateux sont causés par la formation de complexes immuns. Dans les formes graves, un syndrome de CID (thrombohémorragique) peut se développer.

La diminution de la température corporelle est associée à la formation d’anticorps anti-spirochètes. Cependant, après environ une semaine, la maladie est susceptible de récidiver en raison de la reproduction d'un nouveau variant antigénique de spirochètes. L'apparition de l'espèce antigénique de l'agent pathogène est associée à ses mutations génétiques.

À l'avenir, l'immunité contre plusieurs spirochètes antigéniques se forme progressivement dans le corps du patient.

Symptômes d'épidémie de typhoïde récurrente

La période d'incubation dure de 5 à 15 jours, généralement environ une semaine.

Période nue. Chez certains patients, on note des phénomènes prodromiques: malaise, douleurs articulaires, maux de tête, troubles de la dyspepsie.

Dans la période de taille, les patients se plaignent de frissons, de fièvre, de maux de tête, de douleurs dans les muscles des membres inférieurs et d'une faiblesse grave. La température corporelle à partir du premier jour de la maladie, à partir de 39 ° C, atteint son maximum le 2-3ème jour. La peau, en particulier du visage, est hyperémique, l’injection vasculaire de la sclérotique s’exprime. La défaite du système cardiovasculaire se manifeste par une tachycardie, une surdité des tons cardiaques, une diminution de la pression artérielle. Les symptômes typiques de la typhoïde comprennent les douleurs abdominales et l'hépatomégalie. Un symptôme typique est une augmentation rapide dès les premiers jours de la maladie de la rate, qui atteint une très grande taille, son bord s'enfonçant parfois dans le petit bassin. Le syndrome thrombohémorragique se développe: on observe des saignements nasaux répétés, des hémorragies cutanées et muqueuses, une hémoptysie, une hématurie. Au plus fort du syndrome d'intoxication, des symptômes méningés peuvent apparaître: Kerniga, Brudzinsky, des muscles raides.

La première attaque de la maladie dans 4-6 jours se termine. Dans le même temps, la température corporelle diminue de manière critique chez certains patients présentant un collapsus (la peau est pâle, les membres froids, une perte de conscience est possible). La diminution de la température corporelle s'accompagne d'une transpiration abondante. L'état du patient s'améliore progressivement. L'attaque peut se répéter environ une semaine plus tard. En l'absence de traitement étiotropique, le nombre d'attaques varie de 2 à 5. La durée de la première attaque est de 4 à 6 jours, la suivante est de 1 à 3 jours. Les intervalles entre les attaques - de 6 à 9 jours. Parfois, lors d'une attaque (ou en dehors de l'attaque), une éruption cutanée (roseolous, petechial, urtikarny) apparaît. L'hépatosplénomégalie persiste longtemps.

Des complications. Spécifiques: méningite, iridocyclite, uvéite, rupture de la rate, synovite.

Période d'incubation dure en moyenne de 5 à 7 jours, peut être réduit à 3 jours et prolongé à 14 jours. La maladie commence soudainement, avec un froid extrême, une augmentation de la température corporelle jusqu'à 39-40 ° C et plus, caractérisée par de graves maux de tête et des douleurs musculaires, en particulier au niveau des muscles du mollet. Chez les nourrissons, on observe constamment des vomissements et de la diarrhée. La langue est recouverte d'une épaisse couche de fleurs blanches et mouillée. La conscience est plus souvent préservée, le délire est rarement observé. La majorité des enfants malades dans les premiers jours de la maladie augmente la rate, moins souvent - le foie. Certains patients ont la peau jaune, une éruption cutanée (tachée, pétéchiale, urtikarnaya). La fièvre dure en moyenne 5 à 7 jours, puis diminue considérablement, parfois même à des valeurs inférieures à la normale. Chez les jeunes enfants, la température du corps diminue souvent sans transpiration abondante. En même temps, l'état des patients s'améliore rapidement, les maux de tête et les muscles s'arrêtent, l'appétit est rétabli, la rate est considérablement réduite. En l'absence de traitement, les crises sont répétées 1 à 2 fois ou plus. Chaque attaque ultérieure est plus courte que la précédente et la période d'aprexie est prolongée à chaque fois.

Les complications sont rares, peuvent développer une otite, une bronchite, une pneumonie. L'évolution de la maladie est généralement favorable. La mortalité est nettement inférieure à celle des adultes.

Diagnostic du typhus épidémique récurrent

Signes de référence et de diagnostic du typhus épidémique récurrent:

  • épidamnia caractéristique
  • syndrome d'intoxication grave,
  • fièvre paroxystique élevée,
  • douleur abdominale
  • hépatomégalie,
  • splénomégalie importante,
  • syndrome thrombohémorragique.

Diagnostic en laboratoire du typhus épidémique récurrent

Le diagnostic est confirmé par la découverte du spirochète Obermeyer dans le sang au microscope à goutte épaisse. Dans le sang périphérique - leucocytose modérée, neutrophilie, anéosinophilie, thrombocytopénie, anémie hypochrome, augmentation de la RSE.

Diagnostic différentiel Le typhus épidémique récurrent est pratiqué avec un certain nombre de maladies accompagnées de fortes fièvres: fièvre récurrente transmise par les tiques, leptospirose, paludisme, sepsis, etc.

Traitement du typhus épidémique récurrent

Les patients atteints de typhus épidémique récurrent sont traités à l'hôpital. Le repos au lit est prescrit pour toute la période agitée. Le régime alimentaire dépend de l'âge et de la gravité du patient. Comme traitement étiotropique à la pénicilline, le chloramphénicol.

Le traitement pathogénique vise à combattre l’intoxication, ainsi que les troubles graves du système cardiovasculaire et de la fonction hépatique. Dans les conditions modernes en utilisant des méthodes de désintoxication extracorporelle.

La prévention. La principale mesure de prévention est la lutte contre les poux de tête.

Regarde la vidéo: Si tu Vois Cela, il est Trop Tard Pour Appeler à l'Aide (Octobre 2019).

Loading...