Mal de dos sourd et douloureux

Que faire si vous craignez des douleurs dans le bas du dos, des pulsations, des brûlures, une douleur sourde causant de graves souffrances? La douleur est un symptôme de diverses pathologies des organes internes et de la colonne vertébrale. La décision la plus correcte est de prendre rendez-vous avec un médecin. Après un examen complet, seul un spécialiste peut déterminer pourquoi le mal de dos, établir les causes du mal de dos ou d’autres douleurs au dos, établir le diagnostic correct et prescrire un traitement efficace.

Causes de douleur sourde dans le bas du dos

La longe fait partie du dos, du bord inférieur des côtes au coccyx. Ce segment du corps contient un grand nombre de terminaisons nerveuses qui signalent au corps les problèmes survenus.

Une douleur temporaire dans le dos pendant quelques jours dans la région lombaire peut être associée à un effort physique excessif.

Douleur douloureuse constante ou le bas du dos - symptôme de nombreuses maladies assez graves. Pour que le traitement soit correct, il est nécessaire d'établir les raisons exactes pour lesquelles une personne s'inquiète de douleurs dans la région lombaire du dos. Et cela ne peut être fait qu'après l'examen: clinique, radiologique, échographique, CT, IRM. Quelles sont les principales pathologies pouvant répondre à une douleur dans le bas du dos?

Causes du syndrome douloureux primaire

Les modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale peuvent devenir des facteurs de douleur primaire au dos. Ces pathologies incluent:

  • Ostéochondrose. La maladie affecte les tissus de la colonne vertébrale et les disques intervertébraux, qui sont comprimés par les vertèbres, aplatis, perdent de leur élasticité. Cela conduit à pincer les terminaisons nerveuses de la moelle épinière. Selon le côté du pincement, le mal de dos se produit à gauche ou à droite. Mode de vie sédentaire, poids élevé, obésité, alimentation peu saine - les principaux facteurs de la manifestation de l'ostéochondrose. L'âge, bien sûr, joue un rôle, mais les pathologies sont posées dès l'enfance.
  • Spondylose. Des excroissances osseuses atypiques se produisent aux bords des vertèbres, en particulier lombaires, associées à une charge importante sur cette région de la colonne vertébrale.
  • Spondylarthrose. Le développement anormal des vertèbres, les blessures subies dans l'enfance, entraînent la défaite des articulations, des muscles, des ligaments des vertèbres. La pathologie est accompagnée d'une douleur intense dans la région lombaire.
  • Hernie, saillie. Ces maladies sont une complication terrible de l'ostéochondrose. La protrusion est une saillie du disque intervertébral sans rupture de la membrane fibreuse. La hernie se développe lorsque l'anneau fibreux est brisé. Les deux maladies sont caractérisées par un fort syndrome douloureux pouvant aller jusqu'à une violation de l'activité motrice. La protrusion peut être traitée par un traitement conservateur, la hernie ne nécessitant qu'une intervention chirurgicale.

Causes du syndrome de douleur secondaire

Les causes des maux de dos secondaires peuvent être nombreuses. Ceux-ci incluent des infections, des fractures, des problèmes d’organes internes, etc.

  • Radiculite - Une autre complication de l'ostéochondrose. Il se produit à la suite d'une compression et d'une inflammation des racines des nerfs spinaux. Caractérisé par une douleur d'intensité variable, chronique avec des périodes d'exacerbation. Les exacerbations provoquent des conditions climatiques défavorables (humidité, neige fondue), un effort physique excessif.
  • L'ostéoporose. La douleur au dos peut être causée par la destruction du tissu osseux, la réduction de sa densité, son intégrité, la dégradation du tissu osseux des terminaisons nerveuses. La maladie ces dernières années rajeunit rapidement. La raison en est le manque de mouvement, la sédentarité, la sédentarité. Le soulèvement et le transfert appropriés des poids, les changements périodiques de la position du corps pendant le travail sédentaire, une alimentation équilibrée et l'exercice font diminuer la douleur et constituent un moyen important de prévenir la maladie.
  • Anomalies de la posture. La maladie à traiter est une violation de la posture. La courbure rachidienne provoque le plus souvent des douleurs au dos au-dessus de la taille. À partir de l'école. La cyphose, la lordose, la scoliose entraînent une augmentation de la charge sur la région lombaire, provoquant des tensions dans le système musculaire et entraînant des douleurs de retour.
  • Pathologies. Douleurs lombaires, périodiques, douloureuses - l'un des symptômes des reins, de la vessie et des organes génitaux. Appendicite, obstruction intestinale, tuberculose, abcès épidural, maladies vénériennes, coliques rénales, tumeurs malignes et bénignes - liste incomplète de maladies internes ou infectieuses caractérisées par des douleurs au dos sous la taille. Le diagnostic différentiel du syndrome douloureux permet d'établir un diagnostic précis et de mener le traitement correct.

Douleur dans la région lombaire chez les femmes

Les causes de maux de dos chez les femmes sont nombreuses: menstruation, grossesse, port de chaussures à talons hauts inconfortables, sacs lourds. Que faire La période de repos pendant les jours critiques, les massages et parfois les anesthésiques pour les douleurs sévères facilitent les conditions mensuelles.

La douleur à la gauche de la colonne vertébrale en fin de grossesse est causée par une tension dans le muscle iliopsoas gauche. La naissance d'un enfant réduit son poids, sa tension spinale - la douleur passe. Les soins pour les soins du bébé éliminent complètement les sensations douloureuses de la mémoire.

Des chaussures correctement choisies avec des talons bas réduisent la charge sur la colonne vertébrale. Il est déconseillé de porter des sacs lourds. Si possible, demandez de l'aide.

L'obésité, la ménopause - une autre cause de la douleur. Dans ce cas, vous devez contacter un nutritionniste, un gynécologue. Les examens gynécologiques annuels révèlent parfois des maladies du système reproducteur féminin - annexites, endométrite, tumeurs, qui peuvent également être caractérisées par une douleur dans le bas du dos, à droite. Parfois, les femmes se plaignent que la douleur dans le bas du dos commence à palpiter. Même une petite douleur dans le dos, tiraillante, douloureuse et lancinante est une raison pour une visite urgente à la clinique prénatale.

Douleur dans le bas du dos chez les hommes

Chez les hommes, les douleurs dans la région lombaire ont un pourcentage d’apparence plus faible que chez les femmes. En règle générale, la douleur se propage à l'aine, aux cuisses, au bas de l'abdomen et aux organes génitaux, souvent à cause d'une hyperplasie (prolifération de cellules dans les organes génitaux et de la prostatite (lésions inflammatoires de la prostate). Ces symptômes sont les suivants: difficulté à uriner, sensations douloureuses dans les organes génitaux et la dysfonction érectile.

Cependant, une tumeur maligne peut être la cause d'une douleur douloureuse. Le plus souvent chez les hommes âgés de 50 ans, des lésions osseuses ont été observées.En raison de blessures, d'un développement anormal des vertèbres, de problèmes de perméabilité des vaisseaux sanguins, une douleur douloureuse dans le sacrum peut apparaître. Pour déterminer le diagnostic correct, vous devez consulter un urologue.

Avant de commencer le traitement, le médecin doit exclure les maladies des organes internes. Ensuite, vous pouvez aller au traitement conservateur des spins dans le bas du dos. Le spécialiste peut prescrire des analgésiques et des anti-inflammatoires. Les méthodes d’acupuncture et de réflexologie constituent également un traitement efficace en cas de retour de la douleur.

Lorsque le stade de la maladie n’est pas en cours, la douleur au dos sourd peut être facilement éliminée à l’aide de la thérapie physique, des massages et de la natation. Massage avec une technique plus complexe nécessite le travail d'un spécialiste hautement qualifié. Le plus souvent, les maux de dos font mal, et une thérapie manuelle, un traitement avec des sangsues, de la physiothérapie et des exercices thérapeutiques aideront à soulager la maladie.

Prévention

Une douleur dans le dos sourde et douloureuse provoque une gêne, qui conduit à de l'irritabilité et à de la fatigue. Pour éviter toute gêne, il est recommandé d'effectuer les opérations suivantes:

  • garder la posture
  • effectuer des exercices thérapeutiques
  • pour soulever des poids, utilisez les articulations du genou sans inclure le dos,
  • acheter un matelas dur pour dormir,
  • faire de l'exercice pendant la journée,
  • les femmes enceintes portent un bandage,
  • suivez le poids.

Une douleur brûlante, sourde et douloureuse dans le bas du dos a différentes causes, parfois très graves. C'est pourquoi un accès rapide aux médecins (thérapeute, urologue, gynécologue, neuropathologiste) est essentiel pour la préservation de la santé et de la vie. Toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Ne pas permettre le développement d'une douleur intense, s'engager dans la prévention de la maladie. Vous bénisse!

Douleur résultant de troubles de la colonne vertébrale

De nombreuses personnes qui ont un mode de vie sédentaire et restent longtemps en position assise souffrent de maux de dos. L'apparition de douleurs au bas du dos est le plus souvent associée à des lésions des vertèbres, du disque intervertébral, à un pincement du nerf ou à une inflammation des muscles du dos.

Il ne faut pas penser que l’inconfort de la région lombaire est le résultat d’une hypothermie ou d’une position inconfortable du corps pendant le sommeil. Le syndrome de la douleur n'est que la partie visible de l'iceberg. Il est nécessaire de rechercher la pathologie existante de la colonne vertébrale et de traiter la maladie. Sinon, vous courez le risque de courir la maladie, puis le mal de dos douloureux reviendra à nouveau.

Les causes de la douleur primaire douloureuse peuvent être les maladies suivantes:

L'ostéochondrose est la pathologie la plus courante. La maladie se caractérise par des modifications dégénératives des disques intervertébraux, qui finissent par perdre de l’humidité, puis s’aplatissent. Cela provoque un contact étroit des corps vertébraux les uns avec les autres, ce qui peut être déformé.

Disque hernié - saillie du cartilage au-delà de la colonne vertébrale. Avec cette pathologie, la douleur peut augmenter progressivement, céder à la jambe ou à l'arrière de la cuisse.

Spondylolisthésis - le déplacement des corps vertébraux les uns par rapport aux autres,

Spondylose - éducation sur les bords des vertèbres excroissances épineuses qui limitent leur mobilité. Au fil du temps, à cause de ces recouvrements, le canal rachidien est rétréci et les faisceaux nerveux sont pincés, ce qui s'accompagne d'une faiblesse musculaire, d'un engourdissement des extrémités.

L'ostéochondrose rachidienne, en plus d'une douleur permanente au dos, peut être indiquée par d'autres symptômes:

la chair de poule sur la peau,

perte de sensibilité de la peau

irradiation de douleurs à la cuisse, aux fesses, au dos de la jambe ou à l'aine,

puissance réduite chez les hommes

raideur et tension musculaire dans la région lombaire.

Diagnostics

Une visite chez un spécialiste compétent en vertébrologie aide à identifier la pathologie existante et à distinguer l'ostéochondrose des autres maladies. Dès le premier stade, le médecin est capable d’établir une déformation de la colonne vertébrale, une localisation pelvienne oblique et une tension accrue des muscles de la colonne vertébrale au moyen d’une inspection visuelle et d’une palpation, ainsi que de se faire une idée de la mobilité de la colonne vertébrale.

Pour les hernies, les blessures, la présence ou l'absence de sensibilité, une faiblesse ou une atrophie musculaire est déterminée. Assurez-vous de vérifier les réflexes, qui peuvent être réduits dans certaines pathologies.

Parfois, des méthodes de recherche supplémentaires sont nécessaires - tomographie, rayons X ou IRM. Afin de ne pas manquer la pathologie des organes internes, des tests de sang et d'urine sont prescrits et, dans certains cas, une biopsie peut être nécessaire.

Causes de la douleur secondaire

Les femmes souffrent plus souvent que les hommes de sensations douloureuses dans le bas du dos, ce qui est associé à l'accouchement. Pendant la grossesse, la colonne vertébrale de la femme est soumise à un stress important en raison d’une augmentation de la masse corporelle, d’un déplacement du centre de gravité et d’un relâchement des muscles et des ligaments résultant de changements hormonaux. L'augmentation des maux de dos peut être un signe avant-coureur du travail imminent.

Beaucoup de femmes se plaignent de ce que «tirer le bas du dos» dans les premiers jours de la menstruation, la raison la plus souvent due à un changement des niveaux hormonaux, une accumulation de liquide dans les tissus, des contractions musculaires de l'utérus. En cas d'anomalie physiologique du dos de l'utérus, la femme risque davantage de souffrir de maux de dos pendant la menstruation.

Les maladies de la région génitale féminine peuvent provoquer des douleurs sourdes et douloureuses dans le bas du dos. Si le syndrome douloureux est constamment présent, il est nécessaire d’exclure les annexes, les myomes, l’endométriose, les infections génitales, la grossesse extra-utérine.

Assurez-vous de consulter votre médecin dans les cas suivants:

Les saignements vaginaux sont abondants ou durent longtemps,

un inconfort est apparu dans la région génitale - démangeaisons, couleur et odeur inhabituelles;

augmentation de la température corporelle, frissons, articulations douloureuses,

la douleur au bas du dos augmente progressivement et ne passe pas.

Les hommes sont moins susceptibles de souffrir de douleurs constantes dans la région lombaire que les femmes ou les personnes âgées. Mais s'il est apparu, les hommes sont soumis à un stress intense. La douleur irradie à l'aine, aux organes génitaux, au bas de l'abdomen ou à la jambe.

La cause en est souvent une prostatite ou une hyperplasie de la prostate, un urologue vous aidera à poser le bon diagnostic. D'autres symptômes apparaissent le plus souvent: difficulté à uriner, l'excrétion de l'urine se produit dans un flux faible et intermittent, une faiblesse sexuelle se développe.

Cependant, la douleur peut être le signe de maladies malignes, vous ne pouvez donc pas retarder la visite chez le médecin.

Après blessure

Toute chute, ecchymose ou coup dans le dos peut avoir des conséquences à long terme. Parfois, le résultat d'un coup (douleur sourde et douloureuse dans la région lombaire) se manifeste après un certain temps - après quelques mois, voire quelques années, lorsque la personne a déjà réussi à oublier la blessure. Un type de blessure fréquent dans lequel la longe est endommagée est un saut ou une chute d'une hauteur avec un atterrissage sur les jambes. Cette zone est affectée non seulement par le poids corporel, mais également par la force du coup.

Les conséquences de la blessure sont une ecchymose, une entorse ou une fracture de la colonne vertébrale. Outre les maux de dos, il existe des troubles neurologiques associés à la violation des nerfs - un trouble de la sensibilité, une diminution de la force musculaire et des réflexes. Un spasme durable des muscles paravertébraux, qui raccourcit avec le temps, leurs fibres remplacées par du tissu conjonctif, peut survenir.

Plus le traitement du traumatisme est instauré tôt, plus les chances de récupération complète des fonctions vertébrales sont grandes.

Douleur dans la colonne vertébrale le matin

Chez certaines personnes, souvent d'âge moyen et plus âgées, un mal de dos sourd et sourd se manifeste le matin. Et cela n’est pas lié à une surcharge de la colonne vertébrale, mais au contraire à un long séjour au lit. Les disques intervertébraux absorbent les liquides et augmentent légèrement en volume. Après une récupération nocturne, ils sentent à nouveau leur poids, s’aplatissent et exercent une pression sur les terminaisons nerveuses, ce qui se manifeste par une légère douleur dans la région lombaire le matin.

Après une activité physique accrue

Les personnes intensément engagées dans la salle de sport se plaignent souvent de douleurs dans la région lombaire, qui sont floues. La douleur est aggravée après les virages, les courbes et autres mouvements Le plus souvent, leur apparition était précédée d'un microtraumatisme de la colonne vertébrale, résultant d'une surcharge physique grave. Un zèle excessif au gymnase peut se transformer en une entorse ou en une région lombaire, mais cette douleur disparaît assez rapidement.

Inflammation des reins et des voies urinaires

Parfois, les maladies des organes urinaires ne se manifestent que par une douleur tirante non aiguë dans la région lombaire. Sans certains tests, il est assez difficile d'établir un diagnostic. La pyélonéphrite ou la cystite est indiquée par les fluctuations de température, les frissons et l'intoxication générale.La douleur dans la région lombaire est souvent unilatérale, elle est pire après avoir tapoté sur le dos.

Vous pouvez suspecter des affections des organes de l'urine par l'apparition de mictions fréquentes ou douloureuses, une fausse envie, une diurèse nocturne accrue, la libération d'urine trouble avec des flocons et une odeur désagréable. Les analyses révèlent un grand nombre de globules blancs, de bactéries, de protéines ou de globules rouges.

Urolithiase

La maladie commence généralement par une attaque de colique rénale - une vive douleur à droite ou à gauche de la colonne vertébrale. Il y a un blocage des voies urinaires avec une pierre, le passage de l'urine est perturbé, à la suite de quoi il s'accumule dans les reins.

Parfois, une personne ignore la présence de la lithiase urinaire et ne peut développer une attaque aiguë de la maladie qu’après avoir pratiqué le jogging, les transports, les charges et toute autre activité physique. Après séparation des calculs avec l'urine, soulagement.

Maladies du système digestif

La pathologie inflammatoire des organes internes - le pancréas, les intestins, la vésicule biliaire peut se faire sentir avec des douleurs lombaires prolongées. En règle générale, il existe un autre symptôme: douleurs abdominales, ballonnements et lourdeurs au repas, selles anormales, éructations, brûlures d'estomac. L'accumulation de gaz dans l'intestin est caractérisée par une douleur diffuse dans l'abdomen, ainsi que dans le bas du dos.

Processus de la tumeur

La cause de la douleur peut être des métastases, pénétrant dans le tissu osseux à partir d'autres organes - poumons, glande thyroïde, prostate, glandes mammaires. Il existe également des processus tumoraux primaires qui se développent initialement dans les tissus de la colonne vertébrale - la moelle épinière, ses membranes ou les faisceaux nerveux sortants.

La douleur dans la pathologie du cancer augmente progressivement, en commençant par une légère douleur, elle progresse et devient assez intense. La douleur peut être localisée sur toute la longueur de la colonne vertébrale, ou seulement dans un segment de la région lombo-sacrée, administrée à la jambe et à la cuisse, accompagnée d'une violation de la sensibilité et d'une faiblesse musculaire. Si nous ajoutons à cela l'état dépressif, la faiblesse et la perte de poids des patients, nous devrions recourir à l'examen radiographique ou à l'IRM.

Le myélome multiple est une autre lésion maligne de la colonne vertébrale et d'autres os. C'est une maladie qui peut survenir pendant longtemps sans symptômes graves. Le clone de la cellule tumorale se dépose dans la moelle osseuse, ce qui entraîne une destruction supplémentaire des os et des tissus de la vertèbre lors de fractures pathologiques.

Spondylarthrite ankylosante

Un autre nom est la spondylarthrite ankylosante. Il s'agit d'une lésion inflammatoire chronique des articulations et de la colonne vertébrale avec une tendance à limiter les mouvements. Les premiers symptômes peuvent être des douleurs nocturnes dans le bas du dos, qui disparaissent le matin lorsque l'activité physique d'une personne commence. Malheureusement, la maladie à un stade précoce n'est pas toujours possible à identifier. Une fois diagnostiquée, la maladie est déjà difficile à traiter.

La maladie se manifeste par des douleurs légères dans la région lombaire ou lombo-sacrée, si bien que la personne se tourne vers un neurologue et est traitée pendant longtemps pour une radiculite. Le processus inflammatoire se propage davantage et se termine par une raideur de la colonne vertébrale et une courbure si prononcée qu'une personne ne peut bouger que dans un état demi-courbé.

Quel genre de médecins traiter avec une douleur persistante?

Les spécialistes suivants seront en mesure de déterminer la cause du syndrome douloureux:

Causes de la douleur primaire au dos

  • Ostéochondrose. Une pathologie très commune, qui existe dans une certaine mesure chez presque chaque adulte. Le plus souvent, il provoque des douleurs et des malaises dans la colonne vertébrale après 35 ans. Ainsi, les tissus osseux et cartilagineux du segment vertébral sont détruits et déformés, ce qui rend la coupe trop serrée de deux vertèbres adjacentes, ce qui crée un frottement douloureux entre eux. En conséquence, une inflammation des tissus se produit. Les processus inflammatoires affectent les racines nerveuses. Pour ces raisons, la douleur ne naît pas seulement au site de la lésion. Il peut être transmis le long du plexus nerveux au lombaire et même aux jambes ou aux bras. Le fait que dans la colonne vertébrale subissent des processus dégénératifs, indique des symptômes supplémentaires:
    • restriction de la mobilité dans les vertèbres: rigidité en virage, flexion et autres mouvements,
    • augmentation du tonus musculaire dans la zone de la ceinture arrière,
    • engourdissement des jambes, sensation de picotement désagréable sur la peau des membres inférieurs,
    • l'apparition de la chair de poule et la perte de sensibilité externe,
    • incoordination, sonnerie ou acouphènes,
    • douleurs dans le bas du dos - elles donnent à l'aine, aux tissus mous situés sous le coccyx, aux mollets et aux fémurs postérieurs,
    • diminution du désir sexuel, faible puissance, frigidité.
  • Hernie vertébrale. Cette pathologie est assez courante dans la pratique neurologique. Il se développe généralement en présence d'ostéochondrose. La hernie affecte davantage la région lombaire du segment vertébral. Ainsi, en raison de transformations structurelles destructives, conséquence de l'ostéochondrose, les parois des plaques intervertébrales commencent à se gonfler et à dépasser les limites de la colonne vertébrale. De telles saillies (hernie) affectent la position du noyau pulpaire situé au milieu du corps du disque - celui-ci est déplacé. Lorsque cela se produit, la compression des fibres nerveuses va le long de l'axe vertébral. Il y a une douleur dans le bas du dos avec une irradiation à la hanche et aux membres inférieurs.
  • Spondylose et spondylolisthésis.
    • Avec spondylose les éléments de la colonne vertébrale subissent d'importants changements dégénératifs-dystrophiques: les vertèbres sont envahies par les formations osseuses ostéophytes, ce qui peut provoquer leur fusion complète les unes avec les autres. Un tel processus pathologique conduit à de graves problèmes: une restriction partielle ou totale de la mobilité de la partie du corps où la lésion est fixée, ainsi que des douleurs douloureuses constantes. Si les anomalies se produisent dans la région lombo-sacrée, le syndrome douloureux se situe dans le bas du dos.
    • Spondylolisthésis les troubles sont associés à un changement de la position des disques intervertébraux - ils glissent et se déplacent vers l’avant ou vers l’arrière. Une telle position anormale provoque de sérieuses transformations de déformation du segment vertébral avec compression des terminaisons nerveuses. La sensibilité de la douleur est concentrée dans la région lombaire et manifeste des sensations sourdes et douloureuses.

Douleur sourde prolongée chez les hommes

Le sexe masculin n’est pas non plus à l’abri des phénomènes douloureux dans la région lombaire, bien que cela ne se produise pas aussi souvent que les femmes. Lorsqu'un symptôme affecte encore cette région, les hommes le tolèrent plutôt difficilement. Le dos fait mal et tire, la douleur se propage souvent à d'autres zones sensibles du corps - l'aine, les membres, le péritoine inférieur, les organes génitaux externes. Cela interfère de manière significative avec les activités habituelles. Un syndrome nosineux, qui est constamment présent et ne disparaît pas, affecte gravement l'état psycho-émotionnel de l'homme.

Les maladies des glandes urinaires mâles vitales - prostate, testicule, uretère, etc. - sont les principaux provocateurs de l'apparition de symptômes cliniques dans la partie lombo-sacrée, telles que:

  • prostatite infectieuse,
  • varices dans les testicules
  • testicule hydropique,
  • inflammation de l'épididyme
  • urétrite infectieuse
  • cancers des organes génitaux.

Parallèlement aux douleurs lombaires, il existe presque toujours d'autres signes précurseurs, à savoir:

  • selles douloureuses
  • miction intermittente,
  • faible pression urinaire
  • écoulement de l'urètre,
  • baisse de l'attirance sexuelle
  • problèmes d'érection, etc.

Il est extrêmement important, en présence d'au moins un des symptômes symptomatiques décrits ci-dessus, de passer immédiatement en revue toutes les mesures de diagnostic nécessaires! L'un des symptômes peut être associé à un cancer dangereux dans le système urogénital.

Pathologie des reins et des canaux urinaires

Très souvent, l’un des principaux symptômes des processus inflammatoires dans le système urogénital est une douleur de tirage d’intensité moyenne dans le bas du dos. En cas d'atteinte rénale, elle est généralement localisée d'un côté - à droite ou à gauche - tout dépend du lieu de développement du foyer.

La particularité des manifestations cliniques de la pyélonéphrite ou de la cystite sont, en plus de la sensation de tiraillement dans la région de la ceinture arrière, les symptômes suivants:

  • température corporelle anormale et ses fluctuations vers le haut,
  • miction altérée et sensation d'inconfort évident au moment des excréments (douleur, sensation de brûlure, etc.),
  • la présence d'inclusions étrangères dans l'urine: flocons, mucus, sang,
  • modification de la transparence de l'urine - elle devient trouble et, en cas de saignement interne, il peut s'agir d'une teinte rose-durcie,
  • l'apparition d'une mauvaise odeur spécifique d'urine,
  • besoin fréquent de déféquer la vessie, souvent faux
  • l'incontinence urinaire, le maigre montant de sa décharge,
  • l'apparition de rezie dans l'uretère (en raison du blocage des calculs avec des calculs) après un exercice intense,
  • toxicité générale du corps - épisodes fréquents de nausée, vomissements, manifestations fébriles, fatigue, perte de poids.

Si une personne a trouvé des symptômes similaires dans son intégralité en combinaison ou séparément, elle a besoin de toute urgence de l'aide d'un médecin spécialisé.

L'urologue s'occupe des problèmes de reins et du système urinaire. Il rédigera tous les tests nécessaires pour le patient, y compris le diagnostic par ultrasons.

Sur la présence d'une lésion dans les organes concernés indiquera des écarts par rapport à la norme des principaux indicateurs - protéine, leucocytes, érythrocytes. De plus, selon des tests de laboratoire, la présence de microorganismes pathogènes dans le système urogénital peut être établie.

Maladies du tractus gastro-intestinal

Les foyers inflammatoires dans les organes digestifs deviennent souvent des provocateurs d'un symptôme aussi déplaisant dans la région lombaire. Ainsi, en cas d'insuffisance pancréatique, de problèmes de gros intestin, de dysfonctionnement de la vésicule biliaire, la douleur irradie vers la zone appropriée. Par exemple, dans l'inflammation du pancréas, il existe une douleur persistante et encerclante. Sa durée et son intensité dépendent de la gravité de la lésion.

La température corporelle peut rester dans les limites de la normale, mais des manifestations de symptômes dyspeptiques sont généralement toujours présentes, accompagnées de douleurs diffuses dans le bas du dos et dans diverses parties de l'espace abdominal.

La présence de tumeurs

La douleur dans le bas du dos nécessite une étude minutieuse de ses causes profondes. Cela est dû au développement possible de néoplasmes dans divers organes, par exemple la glande thyroïde, les poumons, les glandes mammaires, la prostate, l'utérus et d'autres systèmes organiques vitaux. Ainsi, dans les pathologies cancéreuses, les cellules cancéreuses passent d'un organe focal au tissu osseux. Par conséquent, une personne atteinte de néoplasmes a souvent des douleurs au bas du dos.

Les processus tumoraux peuvent naître directement dans la moelle osseuse et les effets destructeurs du cancer commencent directement dans les tissus du segment vertébral. La ruse de toute oncologie réside dans le long développement asymptomatique d’une tumeur à l’intérieur du corps. Au début, tout le monde ne déterminera pas que, par exemple, une faiblesse soudaine ou une petite lancinante dans le sacrum sont les premiers symptômes du cancer. Par conséquent, il est de la plus haute importance que, lorsque le corps émet des signaux d'anxiété même faibles, se rendre immédiatement à l'hôpital pour s'assurer que le syndrome douloureux ne constitue pas une métastase maligne.

Comment traiter les douleurs lombaires?

Il est clair que les mesures thérapeutiques doivent avant tout viser à éliminer la principale cause des sensations douloureuses le long de la ligne lombaire longitudinale.

Étant donné que les douleurs dorsales sont le plus souvent causées par des modifications dystrophiques des os du squelette, des cartilages et des articulations, la colonne vertébrale utilise dans ce cas principalement des procédures de physiothérapie et une thérapie manuelle. De plus, afin de soulager la douleur, des comprimés et des injections du groupe anesthésique sont utilisés, ainsi que des composés antispasmodiques crème-hélium.

La gymnastique médicale et les procédures de massage donnent d'excellents résultats, mais ils sont exclusivement utilisés pour les problèmes de la colonne vertébrale et des articulations. Dans les processus inflammatoires des organes internes, et plus encore en présence de tumeurs, cette technique est strictement contre-indiquée.

Causes et maladies possibles

La douleur dans la région lombaire peut être divisée en deux types:

  1. Primaire - mal de dos sourd et douloureux. Elle est provoquée par des maladies de la colonne vertébrale (destruction du cartilage ou du tissu musculaire).
  2. Secondaire - pulsé, constant. Elle est provoquée par des infections des organes internes, diverses néoplasmes, des lésions de la colonne vertébrale.

Pourquoi le mal au bas du dos?

Selon les statistiques, les causes de douleur persistante:

  • 90% des cas - maladies de la colonne vertébrale, spasmes musculaires,
  • 6% - maladie rénale,
  • 4% - autres maladies.

Les principales causes de maux de dos

Dans la colonne vertébrale, c'est la région lombaire qui fait le plus mal. Imaginez-vous: lorsqu'une personne s'assied, les vertèbres lombaires subissent la même pression que sur un plongeur autonome à une profondeur de 170 mètres. Il n’est donc pas surprenant que le bas du dos soit la partie la plus vulnérable de la colonne vertébrale.

Voyons ce qui pourrait être la cause de maux de dos.

Ostéochondrose lombaire

Dans cette maladie, il se produit une déformation des disques intervertébraux et du tissu cartilagineux. Tout cela conduit à de fortes douleurs dans le bas du dos.

Ostéochondrose lombaire

La nature de la douleur et les principaux symptômes:

  1. La douleur au bas du dos ne disparaît pas dans les 2-3 jours et devient plus forte dans les virages serrés, en se retournant et en soulevant des objets lourds.
  2. Engourdissement dans les jambes, sensation de chair de poule qui coule.
  3. Diminution partielle de la sensibilité de la peau.
  4. Mouvement observé de mouvement.
  5. Lorsque vous toussez, éternuez ou parlez fort, la sensation douloureuse devient vive ou aiguë.
  6. Vertiges.
  7. Faiblesse des muscles du dos, les conduisant avec le temps à une atrophie.
  8. Des brûlures, des engourdissements ou des picotements peuvent survenir aux fesses.
  9. Augmentation de la douleur due à un effort physique ou à une tension nerveuse.
  10. La douleur peut être dans la cuisse de la jambe, l'aine, les muscles fessiers.

Article intéressant dans la suite:

Radiculite lombo-sacrée

Le syndrome de la douleur dans cette maladie apparaît en raison du processus inflammatoire dans les racines nerveuses. Par ailleurs, la maladie radiculite elle-même est dérivé du mot latin radiculaqui signifie en traduction colonne vertébrale.

Si le nerf sciatique est enflammé, cette sciatique est appelée sciatique.

Radiculite lombo-sacrée

  1. Lumboischialgie - douleur douloureuse au bas du dos et aux jambes. Cela se produit si le nerf sciatique est affecté.
  2. Les maux de dos aigus surviennent lors de mouvements brusques du corps ou lorsque la charge lombaire est élevée.
  3. Une gêne peut apparaître lorsque vous marchez ou restez dans la même posture pendant une longue période.
  4. Le syndrome douloureux peut survenir soudainement après un mouvement infructueux.

Hernie intervertébrale

La hernie rachidienne est une complication d'ostéochondrose ou de lésion de la colonne vertébrale, entraînant une saillie du noyau pulpaire dans le canal rachidien.

Hernie intervertébrale

Caractéristiques de la douleur dans la hernie lombaire:

  1. Douleur douloureuse dans le bas du dos, à droite ou à gauche, abandonne.
  2. Perte de sensation dans la peau ou les jambes.
  3. Lumbago (mal de dos).Il s'agit d'une douleur aiguë et douloureuse dans le bas du dos, s'étendant jusqu'aux jambes. La cause du lumbago est le déplacement du disque lombaire ou la saillie du noyau en forme de gel du disque intervertébral. Le lumbago est souvent dû à une forte charge physique dans la région lombaire.
  4. Une sensation douloureuse peut se propager le long de la surface interne de la cuisse ou de la jambe entière.
  5. La sensation de douleur augmente avec les virages serrés, les torsions corporelles, le soulèvement d'objets lourds, ce qui conduit finalement à une faiblesse ou à une douleur dans la jambe.
  6. Un malaise dans le dos apparaît lorsque vous toussez, éternuez, marchez et discutez fort.

Il est important de traiter efficacement la maladie, sinon une hernie peut entraîner une paralysie complète des membres inférieurs.

Assurez-vous de lire un bon article:

Myosite des muscles lombaires

La myosite est une inflammation du tissu musculaire. La cause de la maladie est l'hypothermie, une tension sévère ou une tension musculaire meurtrie, qui ne survient pas immédiatement, mais dans 1-2 jours. Si vous ne suivez pas le traitement de la myosite en temps voulu, cela entraînera une perte partielle ou totale du travail musculaire et tissulaire normal.

Caractéristiques de la douleur dans la myosite:

  • La douleur dans le bas du dos est douloureuse et tire, aggravée par les mouvements, l'hypothermie répétée, un changement brusque de conditions météorologiques ou la pression exercée sur une zone enflammée.
  • La myalgie (douleur musculaire) peut donner au sacrum, à la cuisse ou au mollet.
  • Parfois, il y a un joint ou une rougeur dans la zone des muscles endommagés.
  • Souvent, de nouvelles zones des muscles du dos peuvent être enflammées.

Fractures de la colonne vertébrale dans la colonne lombaire

En règle générale, un symptôme douloureux dans le bas du dos est causé par une fracture de compression de la colonne vertébrale. La fracture est due à une forte flexion de la colonne vertébrale.

Qu'est-ce qui pourrait indiquer une fracture de la colonne vertébrale?

  1. Douleur persistante en position assise ou debout.
  2. Le syndrome de la douleur disparaît complètement lorsqu'une personne adopte une position horizontale.
  3. Désensibilisation et faiblesse des jambes et du périnée.

Coxarthrose

Coxarthrose

Il s'agit d'une maladie de l'articulation de la hanche, caractérisée par une douleur persistante, aggravée par l'activité physique. Lorsque le symptôme de douleur coxarthrose se déplace vers la région lombaire inférieure, ainsi que les fesses.

Scoliose

Souvent, les maladies de la colonne vertébrale se développent en raison de la scoliose, qui a son origine dans l'enfance. Si la scoliose n'a pas été traitée, de nombreuses complications peuvent survenir - hernie intervertébrale, protrusion et autres problèmes.

Dans ce cas, la région lombaire augmente la charge. Au stade initial, la maladie ne se manifeste pas, mais au fil du temps, une douleur sourde au bas du dos et au sacrum apparaît.

La scoliose chronique, qui n'a pas été guérie dans l'enfance, contribue dans les cas principaux au développement de nombreuses maladies dangereuses.

Pincement du nerf sciatique

En serrant les racines nerveuses qui proviennent de la moelle épinière, il se produit un pincement du nerf sciatique. En cela, la douleur devient lancinante et aiguë.

Pincement du nerf sciatique

Le pincement est une complication de l'ostéochondrose, caractérisée par une déformation des disques intervertébraux. Lorsque le corps bouge, il se produit une compression des branches nerveuses.

Spondylose, spondylolisthésis

Spondylose

Avec cette maladie, des excroissances en forme d'épines se développent sur les bords des vertèbres lombaires, ce qui limite la mobilité et altère le fonctionnement du canal rachidien.

Dans ce cas, la douleur est pulsatile, ainsi qu'un engourdissement et une faiblesse dans les jambes due à la compression des racines nerveuses.

Maladie de Scheuermann Mau

D'une autre manière, cette maladie s'appelle cyphose chez les adolescents. La maladie se développe en raison de la destruction de certaines vertèbres et de certains disques intervertébraux en raison de la courbure de la colonne vertébrale dans la partie supérieure. Les muscles lombaires sont surchargés, ce qui entraîne l'apparition de douleurs.

Maladie de Scheuermann Mau

Symptômes supplémentaires de la maladie de Scheuermann-Mau:

  • Fatigue fréquente.
  • L'apparition de douleur dans la région lombaire, même avec un peu d'effort physique ou une longue position assise.

Maladies des reins et du système urogénital

Les maladies rénales suivantes sont l’une des causes courantes de douleur douloureuse:

  • colique rénale,
  • pyélonéphrite,
  • prolapsus rénal
  • insuffisance rénale
  • hydronéphrose,
  • jade,
  • lésion des structures rénales,
  • néphropathie dysmétabolique,
  • toute violation du système excréteur.

Qu'est-ce que l'hydronéphrose?

Symptômes de maladie rénale:

  1. La douleur douloureuse est gauche ou droite, en fonction de l'emplacement du rein affecté.
  2. Douleurs environnantes à l'aine, à l'uretère, aux organes génitaux externes et à la surface interne de la cuisse de la jambe.
  3. Douleur abdominale basse dans la région des côtes
  4. Des crampes aiguës peuvent parfois apparaître dans la région du rein endommagé.
  5. Augmentation de la température corporelle, des frissons.
  6. Transpiration accrue.
  7. Mal de tête chronique.
  8. Augmentation de la pression artérielle.
  9. Détérioration du système génito-urinaire. La miction devient douloureuse et douloureuse.
  10. Diminution de l'appétit.
  11. Augmentation de la fatigue, faiblesse, somnolence.
  12. Nausées, vomissements.
  13. Changer les propriétés de l'urine: odeur, couleur, teneur en mucus, sang, flocons.
  14. Forte enflure du visage qui passe dans la soirée.
  15. Augmentation de la douleur dans une position debout longue.
  16. Mauvaise analyse d'urine: augmentation de la quantité de protéines, de bactéries, de globules rouges et de globules blancs.
  17. Avec un faible impact sur l'organe affecté, il y a une douleur.

Si les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez contacter votre médecin dès que possible.

Pancréatite

Cette maladie est caractérisée par une inflammation du pancréas. En règle générale, il apparaît après un abus de boissons alcoolisées ou une consommation excessive de nourriture.

Pancréatite

Les principales manifestations de la pancréatite:

  • Zona (bilatérale) maux de dos.
  • Nausées et vomissements.
  • Autres troubles digestifs.
  • Problèmes avec la chaise.

Au moindre soupçon de pancréatite, vous devez contacter votre gastro-entérologue.

Pneumonie inférieure

En plus d'une douleur douloureuse dans le bas du dos avec une pneumonie, les symptômes suivants apparaissent:

  • toux
  • augmentation de la température corporelle
  • manque d'appétit
  • faiblesse et malaise.

La pneumonie ne peut être détectée que par l'examen radiographique de la région thoracique.

Les principaux symptômes de la colite:

  • douleur douloureuse dans le bas du dos,
  • ballonnements
  • flatulences
  • inconfort dans l'abdomen.

Si vous ne procédez pas au traitement opportun de la colite, la maladie se transformera en une forme chronique.

Appendicite

L'appendicite peut faire mal à l'appendicite lorsque l'appendice (processus vermiforme) est en position irrégulière. Le syndrome douloureux est dû à une nécrose du tissu appendice ou à une compression des vaisseaux sanguins.

C'est important! Une exacerbation de l'appendicite est une indication d'hospitalisation urgente et une opération pour enlever un appendice.

Appendicite

Symptômes supplémentaires de l'appendicite:

  1. Douleur au bas du dos ou à l'abdomen.
  2. Augmentation de la température corporelle.
  3. Nausée, vomissements.
  4. Manque complet d'appétit.
  5. Parfois - diarrhée, augmentation du rythme cardiaque.

Si vous ne consultez pas votre médecin à temps, cela peut entraîner une rupture du cæcum et une infection du sang.

Maladies cancéreuses

La douleur au bas du dos avec une tumeur apparaît en raison de son augmentation, qu’elle soit bénigne ou maligne. La sensation douloureuse peut être à gauche ou à droite, selon l'emplacement de la tumeur.

C'est important! Toute tumeur avec le temps peut être mortelle pour une personne.

Douleur au bas du dos avec gonflement

  1. Douleur dans le bas du dos ou dans tout le dos.
  2. Engourdissement des bras ou des jambes, même paralysie.
  3. Faiblesse musculaire.
  4. Problèmes de posture.
  5. Perte de poids et appétit.
  6. La douleur donne à la cuisse ou à la jambe entière.
  7. Problèmes de miction, défécation.
  8. L'apparition de la dépression et de la dépression.

La principale caractéristique d'une telle douleur est que la prise d'analgésiques n'aide pratiquement pas.

L'IRM ou les rayons X sont utilisés pour déterminer les tumeurs.

Infections rachidiennes

Les infections de la colonne vertébrale peuvent causer des douleurs dans le bas du dos, mais cela est assez rare.

Qui est à risque? Les personnes qui font de l'embonpoint, ont une faible immunité, le VIH, les toxicomanes, les diabétiques et celles qui ont subi une greffe d'organe ou un cancer.

Maladies pouvant causer des infections de la colonne vertébrale:

  • Ostéomyélite. Elle est considérée comme l’infection la plus dangereuse. C'est une lésion purulente des vertèbres et des tissus lombaires, qui comprime la moelle épinière et les vaisseaux sanguins.
    Ostéomyélite
  • Tuberculose rachidienne. Lorsque la température atteint 38 degrés, il y a une faiblesse dans les muscles, avec le temps la douleur devient insupportable. La démarche se développe.
  • Abcès épidural.
  • La brucellose. Cette maladie entraîne la formation de croissances osseuses sur les vertèbres, conduisant à la compression des racines nerveuses. Il y a de la fièvre, une détérioration générale, des douleurs aux articulations des jambes, des sueurs. La brucellose peut entraîner une ostéomyélite.
  • Discite.
    Discite

Quand une infection de la colonne vertébrale apparaît douleur douloureuse, qui ne passe pas, même en position couchée. L'infection est finalement transmise à d'autres régions du dos, provoquant une crise de douleur aiguë.

Symptômes supplémentaires d'infection de la colonne vertébrale:

  1. Diminution de la sensibilité des membres, certaines zones du dos.
  2. Détérioration générale
  3. La nuit, la douleur s'intensifie.
  4. Crampes
  5. Diminution de la pression artérielle.
  6. Palpitations.
  7. Température corporelle très élevée, frissons.
  8. Peur de la lumière
  9. Miction altérée

Maladies d'estomac

La douleur sourde et douloureuse qui donne au dos peut causer les maladies gastro-intestinales suivantes:

  • cholécystite,
  • ulcère peptique
  • gastroduodénite.

Cholécystite

Les principales caractéristiques de ces maladies:

  1. La sensation de douleur est localisée dans l'abdomen, mais se manifeste dans le bas du dos ou dans l'hypochondre.
  2. La force de la douleur varie avec la prise de nourriture.
  3. Problèmes avec la chaise.
  4. Goût aigre ou amer dans la bouche.
  5. Flatulences

Si la douleur devient aiguë ou cousue, augmente, des symptômes d'intoxication apparaissent, vous devez contacter un spécialiste dès que possible.

Obstruction intestinale

Obstruction intestinale

Le symptôme de la douleur est dû à la compression des vaisseaux sanguins et des nerfs intestinaux (mésentère). Les principaux symptômes de cette maladie sont:

  1. Douleur abdominale s'étendant au bas du dos. La nature de la douleur est permanente ou temporaire, cambrée. Atonie intestinale complète possible, cessation complète de la douleur.
  2. Nausée, vomissements constants.
  3. Ballonnements.
  4. Constipation, y compris le gaz.

Maladies cardiovasculaires

Les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins peuvent provoquer une douleur à l’arrière gauche ainsi qu’un malaise de la main gauche.

Ces maladies incluent:

  • maladie ischémique
  • maladie cardiaque
  • angine de poitrine
  • changement des valves cardiaques.

Angine de poitrine

Identifier de telles pathologies ne peut se faire qu'avec l'électrocardiographie.

Furoncle, furonculose, anthrax

Des symptômes douloureux dans le dos peuvent se développer à la suite de la déformation des récepteurs de la douleur près de la tige pilaire, où se forme une ébullition de pus.

Ébullition

Caractéristiques de telles manifestations:

  1. Augmentation de la température corporelle à 40ºС.
  2. Des frissons
  3. Nausée, vomissements.
  4. Mal de tête
  5. Vertiges et faiblesse.
  6. Diminution de l'appétit.

Cette maladie est due à des lésions du streptocoque cutané. Un ulcère profond avec un contenu purulent apparaît sur la peau, ce qui provoque des sensations douloureuses.

Phlegmon rétropéritonéal

Cette accumulation de pus dans la région rétropéritonéale entraîne une compression des artères, des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses. Dans le même temps, un syndrome douloureux de force différente apparaît.

Les principaux symptômes du phlegmon:

  1. Douleurs lancinantes dans le bas du dos et l’abdomen.
  2. Au début de la maladie: détérioration de l'état général, fièvre.
  3. Avec le développement de la maladie, le symptôme de la douleur devient plus fort, surtout lors des déplacements.

Une variété de blessures au dos, des chutes de hauteur avec atterrissage sur les jambes, des coups, des ecchymoses peuvent entraîner des blessures à la colonne vertébrale: ecchymoses, luxations, subluxations ou fractures.

C'est important! Une blessure à la colonne vertébrale qui provoque des maux de dos peut même se manifester après quelques mois ou quelques années.

Si la taille ou le coccyx gémissent constamment lors de la marche, la raison en est peut-être une blessure au dos, quelle qu’en soit la loi.

Causes de blessure au bas du dos

  1. Diminution de la sensibilité dans les tissus.
  2. Restriction de la mobilité dans n'importe quelle partie du dos.
  3. Spasmes musculaires près de la colonne vertébrale.

Il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible pour prévenir la survenue de complications après une blessure.

Bon article dans la suite:

Les douleurs lombaires douloureuses chez les femmes sont souvent dues à diverses maladies féminines, à la grossesse et à d’autres problèmes délicats.

Maladies gynécologiques

Ces maladies contribuent à l'apparition de douleurs au dos sous la taille chez les femmes:

  1. Inflammation (annexite), une tumeur dans les ovaires, la trachée utérine et l'utérus.
  2. Déformation du tissu ovarien.
  3. Le myome est une tumeur bénigne de l'utérus. Il peut augmenter la taille d'une grossesse et exercer une pression sur la colonne vertébrale.
    A quoi ressemble un fibrome?
  4. Maladies infectieuses, maladies sexuellement transmissibles.
  5. Endométriose est lorsque la couche de l'utérus affecte d'autres organes du bassin. Dans cette maladie, non seulement les douleurs au bas du dos, mais aussi la stérilité peuvent se développer.

Symptômes supplémentaires dans les maladies gynécologiques:

  • Douleur de nature terne et douloureuse dans le bas de l'abdomen, dans l'aine ou dans le vagin.
  • Fatigue, fatigue.
  • La nervosité.
  • Fièvre, frissons, transpiration.
  • Douleur musculaire
  • Mal de tête

Est important! Il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin avec les écarts suivants:

  1. Saignements vaginaux graves ou prolongés.
  2. Inconfort dans les organes génitaux: sensation de brûlure, démangeaisons, odeur désagréable, écoulement.
  3. Frissons, fièvre.
  4. Perte dans les articulations.
  5. Symptôme de douleur croissante dans le bas du dos, qui ne passe pas longtemps.

La grossesse

Une douleur douloureuse dans le bas du dos pendant la grossesse est normale.. Cela est dû à la charge accrue sur la colonne vertébrale due à une forte augmentation du poids corporel. En outre, la croissance du fœtus exerce une pression supplémentaire sur la région lombaire.

Mal de dos pendant la grossesse

Par conséquent, à 3-4 trimestres (5-9 mois de grossesse), une femme enceinte peut ressentir une douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos. Si le problème dérange beaucoup la femme, il est préférable de demander conseil à votre médecin ou d’utiliser un pansement spécial.

À la fin de la grossesse, des douleurs dans le bas de la taille peuvent signifier le début du processus d'accouchement.

En outre, une sensation douloureuse peut apparaître immédiatement après le processus de conception en raison d'une posture inconfortable ou d'une tension excessive des muscles.

D'excellents articles en plus:

Le plus souvent, des douleurs douloureuses pendant la grossesse apparaissent chez les femmes ayant un système musculaire faible ou un poids plus important et chez lesquelles on a diagnostiqué une ostéochondrose ou une scoliose.

Pourquoi des douleurs dans le bas du dos apparaissent-elles en début de grossesse?

Dans la plupart des cas, cela est dû au développement de l'embryon et à l'élargissement de l'utérus. Cela provoque une légère douleur tiraillante dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos, ce qui peut être confondu avec une douleur prémenstruelle.

Les maux de dos pendant la grossesse au cours du premier trimestre avec des saignements vaginaux abondants peuvent indiquer une menace de fausse couche ou une grossesse extra-utérine.

Dans la plupart des cas, si le bas de l'abdomen et le rein sont douloureux mais qu'il n'y a pas de menstruations, cela peut signifier une à deux semaines de grossesse.

La douleur douloureuse dans le bas du dos après un avortement peut apparaître en raison du non respect du schéma: vous ne pouvez pas soulever de poids, faire des exercices thérapeutiques et des massages.

L'ostéoporose

L'ostéoporose

Cette maladie apparaît chez les femmes après 45 ans. L'ostéoporose est une détérioration de la densité osseuse due à des modifications des niveaux hormonaux (ménopause, ménopause). Ceci est dangereux car des blessures, des mouvements brusques peuvent entraîner des fractures.

Si on diagnostique de l'ostéoporose chez les femmes, il s'agit probablement d'une cause de douleur au dos. En cas de douleur intense, un orthopédiste doit être recruté et une radiographie de la colonne vertébrale doit être prise.

Menstruation

Chez la femme, des douleurs dans le dos, à droite ou à gauche, ainsi que dans le bas de l'abdomen peuvent être un précurseur du cycle menstruel (syndrome prémenstruel).

La plupart des femmes «tirent le bas du dos» au cours des 1-2 premiers jours de la menstruation. Ceci est dû aux hormones, aux contractions musculaires de l'utérus et à la prise de poids due à la présence excessive d'eau dans le corps.

Douleur douloureuse dans le bas du dos pendant la menstruation

S'il tire le bas du dos justement à cause de la menstruation, vous pouvez alors prendre des médicaments diurétiques pour soulager la maladie, ou des antispasmodiques (No-spa).

En outre, les douleurs au dos peuvent être dues à l'ovulation.

Gros seins

Les filles et les femmes ayant de gros seins peuvent ressentir des douleurs dans la région lombaire. La charge sur la colonne thoracique augmente, ce qui peut entraîner une ostéochondrose et une courbure de la colonne vertébrale.

Tous ces facteurs peuvent entraîner une forte charge sur le bas du dos, provoquant une douleur persistante. Pour éviter cela, il est recommandé de faire des exercices pour renforcer le système musculaire.

L'hypothermie

Une douleur aiguë dans le bas du dos chez la femme peut apparaître en raison d'une hypothermie du bas du corps. Il existe une maladie telle que la cystite - inflammation de la vessie.

Cela peut arriver si vous êtes assis sur des surfaces froides ou si vous ne vous habillez pas en fonction de la météo.

Contre de porter des chaussures à talons

Une autre raison de la douleur chez les femmes est une longue marche dans des chaussures à talons hauts. En même temps, une courbure non naturelle apparaît dans la colonne lombaire, ce qui entraîne une charge accrue sur toute la colonne vertébrale.

Il est nécessaire, si possible, de ne pas porter de chaussures à talons et des talons supérieurs à 5 cm.

Les douleurs dans le bas du dos chez les femmes peuvent être dues à la ménopause (ménopause). Pendant cette période, une perturbation hormonale et une perturbation de la microcirculation sanguine dans la région pelvienne se produisent dans le corps.

Douleurs lombaires dues à la ménopause

En conséquence, la colonne vertébrale perd des minéraux, des vitamines et des nutriments, ce qui entraîne diverses complications ainsi que des maux de dos et des maux de dos.

Surpoids

La nature a décrété que les femmes ont plus de graisse que les hommes. Par conséquent, après 50 ans, les femmes peuvent prendre du poids en excès, ce qui entraîne une charge élevée sur toute la colonne vertébrale.

En raison de l'obésité, des douleurs au bas du dos peuvent apparaître à gauche, à droite ou au centre. Cela est dû au fait que le lombaire est la charge maximale.

Prostatite. Une des causes courantes de douleur chez les hommes de la colonne lombaire est une maladie telle que la prostatite. Symptômes supplémentaires:

  • Miction altérée L'urine sort un courant faible et intermittent.
  • Problèmes de puissance.
  • Une douleur douloureuse dans le dos au-dessus de la taille, à gauche ou des deux côtés, donne au bas de l'abdomen, à l'aine et aux jambes.

Les principaux symptômes de la prostatite

Activité physique intense. Cela peut être la cause de douleurs douloureuses chez les hommes dans le bas du dos, à droite et à gauche. Par exemple, lorsque vous travaillez comme chargeur ou comme bodybuilding.

Malnutrition.

Urolithiase. Les douleurs dans le bas du dos chez les hommes peuvent souvent indiquer la présence de cette maladie.

Mode de vie sédentaire.

Maladies oncologiques.

Absence totale d'activité physique.

Hernie inguinale. En même temps, il y a une très forte douleur dans le bas-ventre, qui peut donner au bas du dos. Il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible.

Hernie inguinale masculine

Excellent article dans le sujet:

Douleur douloureuse dans le bas du dos le matin

Certaines personnes de plus de 30 ans peuvent se plaindre de douleurs dans la région lombaire le matin. La raison principale en est que la personne a été couchée trop longtemps.

Pendant le sommeil, les disques intervertébraux deviennent légèrement plus grands et, en se levant, tout le corps commence à exercer une pression sur eux. Les terminaisons nerveuses commencent à se contracter, ce qui entraîne l'apparition de douleurs lombaires légères et transitoires à droite ou à gauche. Pendant la journée, ces douleurs ne reviennent pas à la personne.

Mémo: déterminer les causes des douleurs dans le bas du dos en fonction des symptômes

Localisation de la douleurLa maladie
Douleur au bas du dos
  • Ulcère gastrique et duodénal,
  • Colique rénale gauche,
  • Ostéochondrose,
  • Étirement des muscles et des ligaments,
  • Urolithiase,
  • Pneumonie gauche,
  • Chez les femmes, maladie ovarienne, grossesse,
  • Pancréatite
  • Maladies de la rate
  • Maladie cardiaque
  • Inflammation des muscles du bas du dos gauche,
  • Pneumonie,
  • Les tumeurs.
Douleur lombaire à droite
  • Coliques rénales du côté droit,
  • Urolithiase,
  • Hypothermie et ménopause chez les femmes
  • L'appendicite,
  • Chez la femme: inflammation des appendices, grossesse,
  • Inflammation du pancréas,
  • Chez les hommes, la prostatite
  • Maladies de l'estomac.
Douleur dans le bas du dos et l'abdomen
  • Appendicite aiguë
  • Obstruction intestinale
  • Dysenterie et autres maladies infectieuses,
  • Infections des voies urinaires,
  • Infections intestinales
  • La colite
  • Hernie inguinale,
  • Urolithiase,
  • Ostéochondrose.
Douleur dans le bas du dos, abandonne
  • Inflammation du nerf sciatique
  • Ostéochondrose rachidienne,
  • Syndrome du muscle poire,
  • Hernie intervertébrale, saillie,
  • Pathologie de l'articulation de la hanche
  • Les tumeurs.
Douleur dans le bas du dos donne au côté
  • Violations dans la cavité abdominale,
  • Ulcère duodénal et estomac,
  • Pyélonéphrite,
  • Colique rénale
  • Maladies du système respiratoire
  • Les maladies du système nerveux,
  • Maladie rénale,
  • Maladies du système génito-urinaire,
  • Maladies gynécologiques.
Douleur environnante
  • Ostéochondrose,
  • Spondylose
  • Les tumeurs,
  • Infections rachidiennes
  • Myosite
  • Pancréatite
  • Maladie rénale,
  • Maladie cardiaque
  • Chez les femmes: inflammation de l'utérus, ovaires.

Quel médecin devrait être traité?

  1. Thérapeute C'est ce médecin qui détermine à quel spécialiste étroit un patient doit être référé.
  2. Neurologue. Le médecin évalue l'état général du système nerveux, peut révéler une myosite, ostéochondrose.
  3. Orthopédiste. Il définit la maladie de Scheuermann-Mau, la tuberculose spinale, la scoliose, l'ostéomyélite spinale.
  4. Traumatologue. Il est soigné pour des ecchymoses et des blessures de tout âge.
  5. Rhumatologue. Peut révéler une spondylarthrite ankylosante.
  6. Urologue. Détecte les maladies du système urinaire, la colique rénale.
  7. Gynécologue. Identifie diverses maladies du système reproducteur féminin.
  8. Gastro-entérologue. Détecte les maladies du tractus gastro-intestinal.
  9. Infectionniste. Détecte diverses maladies infectieuses, telles que la brucellose.
  10. Dermatologue Peut révéler des maladies causant des lésions cutanées.
  11. Chirurgien Détermine les affections cutanées, le diagnostic de phlegmon rétropéritonéal, l'appendicite, l'obstruction intestinale.
  12. Néphrologue. Détecte la pyélonéphrite et d'autres maladies rénales.
  13. Oncologue. Détermine la présence de tumeurs.

Un fait important est l'âge de la douleur. Si la douleur dure jusqu'à 3 mois, on parle alors de douleur aiguë et, si elle est plus longue, de douleur chronique.

Quels examens les médecins peuvent-ils prescrire?

  • Tests sanguins. Permet d'identifier les processus inflammatoires, les infections et les tumeurs.
  • Analyse d'urine Il est prescrit pour suspicion de maladie rénale.
  • Radiographie de la colonne vertébrale. Vous permet d'identifier de nombreuses maladies de la colonne vertébrale.
    Comment passer une radiographie de la colonne vertébrale
  • Échographie des organes pelviens, articulation de la hanche.
  • IRM ou tomodensitométrie. Types de diagnostic plus précis, permettant d'identifier tous les changements dans les muscles et les os, les tumeurs et la tuberculose de la colonne vertébrale.
  • Endoscopie. Attribuer à détecter les maladies du tube digestif.

Après avoir obtenu les résultats de toutes les études assignées, le spécialiste identifie la cause du mal de dos et prescrit une méthode de traitement appropriée.

Comment traiter les douleurs dans le bas du dos? Malheureusement, pour la plupart des patients souffrant de douleurs dans la région lombaire, une anesthésie standard peut être prescrite, sans identifier la cause exacte du symptôme de douleur.

Il est important de comprendre que si dans le mois qui suit, le traitement médicamenteux n’entraîne aucun effet positif, vous devez contacter un spécialiste pour réviser le diagnostic.

Pour les maladies de la colonne vertébrale (ostéochondrose, hernie intervertébrale, spondylose, etc.) sont généralement prescrits:

  1. Analgésiques (AINS) en comprimés, injections et onguents: Diclofenac, Ibuprofen, Movalis, Indomethacin.
  2. Myorelaxants - des médicaments qui détendent les muscles du dos. Utilisez simultanément avec les AINS. Sirdalud, Mydocalm.
  3. Analgésiques: Zb Soulagement de la douleur (lire l'article ici >>>), Voltaren, Versatis.
    Pansement médical Zb Soulagement de la douleur
  4. Analgésiques: Nise, Analgin, Pentalgin.
  5. Blocus analgésique. Ils aident à soulager les maux de dos, même insupportables.
  6. Chondroprotecteurs - des préparations améliorant l'état du tissu cartilagineux. Boire un traitement de 3 mois après l'élimination de la douleur. Moyens populaires: Hondroksid, Artra, Rumalon, Dona.
  7. Vitamines B. Améliorer le métabolisme et l'état des fibres nerveuses dans les tissus. Le médicament le plus prescrit est le milgamma.
  8. Physiothérapie. Généralement électrophorèse et phonophorèse prescrites. Améliore l'efficacité des médicaments thérapeutiques.
  9. Acupuncture, thérapie physique, massage, thérapie manuelle. Ces traitements sont utilisés sans aggravation.
    Acupuncture

Pour réduire la charge lombaire lors d'efforts physiques intenses, les médecins recommandent de porter un pansement spécial. Cela vaut également pour les femmes enceintes - elles ont un bandage prénatal.

Patchs médicaux

  • En cas de douleur douloureuse pendant la période prémenstruelle, il est recommandé de se reposer et de prendre des agents antispasmodiques ou non-shpy.
  • En cas de maladie infectieuse, le médecin doit prescrire un traitement antibiotique, en fonction du type de maladie.
  • Si la douleur douloureuse dans le côté droit du bas du dos est causée par une appendicite, le traitement n’est que chirurgical.
  • Obstruction intestinale. Dans la plupart des cas, la chirurgie est également prescrite.
  • Avec la colique rénale, la douleur est éliminée à l’aide d’antispasmodiques et d’analgésiques. Par exemple, papaverine, tramadol. En outre, les médecins recommandent de mettre un coussin chauffant sur la zone douloureuse ou de prendre un bain chaud.

Premiers secours

Suivez ces conseils lors de la prise de vue dans la colonne lombaire:

  1. Prenez n'importe quel analgésique.
  2. Nouez la région lombaire avec un chiffon de laine chaud.
  3. Allongez-vous sur une surface dure, pliez les jambes au niveau des genoux et placez-y un petit rouleau sous la tête. Ou allongez-vous en position fœtale et mettez un oreiller entre vos jambes.

Comment mentir avec le coup

Pour les blessures, les ecchymoses, les tensions musculaires et les ligaments, fixez un sac de glace sur les points douloureux.. Un rhume va réduire la douleur et prévenir l'apparition d'œdèmes et d'hématomes. Prenez des médicaments contre la douleur. En cas de blessure très grave, appelez immédiatement l'ambulance pour hospitaliser le patient.

Traitement à domicile

Avant d'utiliser les moyens de la médecine traditionnelle, vous devez consulter votre médecin.

Dans les maladies infectieuses, ainsi que dans les maladies des organes internes, les traitements suivants sont contre-indiqués. Ils sont recommandés pour une utilisation dans les maladies du système musculo-squelettique.

  1. Préparez un petit bouquet d'ortie fraîche. Le patient doit s’allonger sur le ventre et son dos doit être lustré avec un bouquet d’ortie. Au début, il y aura une sensation de brûlure qui, après un moment, passera avec le syndrome de la douleur.
  2. Dissoudre trois cuillères à soupe dans 0,5 litre d’eau chaude. sel de mer. Une fois l’eau refroidie, plongez-y de la gaze et appliquez-la sur la zone touchée. Couvrir avec un chiffon de coton et laisser au moins 2 heures. Une telle compresse de sel marin soulage bien la douleur et l’inflammation.
  3. Écraser le fruit de marronier en une poudre fine, le tamiser. Mélangez le mélange avec une petite quantité de légume ou de beurre pour obtenir un gruau aqueux. Frottez le bas du dos deux fois par jour avec ce mélange. Selon les critiques de forums médicaux, cette méthode de traitement est très populaire.
    Fruits marrons
  4. Avec les maux de dos chez les femmes, vous pouvez utiliser la teinture sur les racines d’elecampane. Pour ce faire, prenez cinq grammes de racines, ajoutez-les à 250 ml d'eau bouillante. Prendre 1 cuillère à soupe. 3 fois par jour.
  5. Mettez 20 grammes de racines de prêle dans 0,5 litre d'eau bouillante. Prendre 50 ml toutes les heures. Cet outil a un bon effet analgésique.

Vidéo - maux de dos: douleurs, causes, symptômes, diagnostic et traitement

Pour résumer. Les douleurs douloureuses dans le bas du dos peuvent être causées par un grand nombre de maladies différentes, allant des entorses et blessures au dos aux reins et autres organes internes. Et chez les femmes, les douleurs sourdes et réprimées peuvent être dues à la menstruation, à la grossesse et à l’inflammation des organes génitaux de la femme.

Mais la cause la plus fréquente de douleur dans la colonne vertébrale sont des maladies de la colonne vertébrale, telles que la hernie lombaire ou l'ostéochondrose. La douleur dans ce cas peut être aiguë en raison du pincement des racines nerveuses.

Dans tous les cas, avec symptôme de douleur persistante devrait consulter un médecin pour déterminer la cause et le traitement de la maladie correspondante. Vous bénisse!

Dans la colonne vertébrale

Radiculite - inflammation des extrémités des terminaisons nerveuses des cellules nerveuses rachidiennes.

Spondylose - causé par une augmentation de la croissance osseuse sur les vertèbres. Ces excroissances peuvent appuyer sur les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins les plus proches. Aussi pour leur raison, la mobilité de la colonne vertébrale est réduite.

Ostéochondrose - la présence de processus dégénératifs dans le cartilage et le tissu osseux. Les disques minces et durs des vertèbres peuvent être réunis. En outre, la maladie se caractérise par l'apparition d'ostéophytes (excroissances particulières). L'ostéochondrose est la maladie la plus courante de la colonne vertébrale. En règle générale, cette maladie survient chez les personnes qui mènent une vie sédentaire.

Protrusion discale - dommages à la structure du tissu cartilagineux. Cela diminue son débit. Une charge systématique sur le dos peut entraîner une saillie du disque intervertébral. Le stade avancé de la saillie s'appelle une hernie.

Spondylarthrite ankylosante provoquée par une agression excessive du système immunitaire du corps humain vis-à-vis de ses propres tissus. Cela provoque un processus inflammatoire chronique dans les disques et les ligaments. Les structures élastiques se transforment en tissu osseux. Cela réduit la mobilité de la colonne vertébrale. De plus, les poumons, les articulations des jambes et le cœur peuvent être touchés.

Une personne peut être blessée à la colonne vertébrale en frappant le dos ou en tombant. Dans ce cas, le symptôme douloureux peut ne pas apparaître immédiatement, parfois l’inconfort commence à apparaître après quelques semaines, voire plusieurs mois. En cas de lésion des terminaisons des cellules nerveuses, la douleur vertébrale est localisée à un endroit spécifique (côté droit ou gauche).

Pathologie des organes internes

Une perturbation de l'intestin, du pancréas et de l'estomac peut provoquer une douleur sourde et douloureuse dans la région lombaire. Dans ce cas, il est possible de connaître la raison spécifique du problème uniquement après avoir passé un diagnostic médical complet.

L'urolithiase est accompagnée d'un symptôme douloureux dans la région du dos. Cela est dû à la création d'un obstacle à l'écoulement de l'urine. Cela provoque une augmentation du bassin et de l'uretère rénaux.

En cas de pyélonéphrite (inflammation des reins), la douleur est locale et augmente lors du tapotement.

Une maladie du foie peut causer une douleur sourde au dos. Ceci est observé dans la pancréatite ou la cirrhose du foie. Très rarement, des douleurs dans le bas du dos peuvent être présentes avec une inflammation de la vessie (cystite).

L'oncologie peut également causer une douleur sourde au dos. Aux stades initiaux, la maladie peut être asymptomatique. Au fur et à mesure de l'évolution de la maladie, la douleur est localisée à l'ensemble de la colonne lombaire ou vertébrale. Dans ce cas, une personne malade peut ressentir une faiblesse, une perte de poids, une dépression.

Il y a souvent un engourdissement des membres, la douleur peut aller jusqu'à une jambe. La tumeur est diagnostiquée avec une IRM ou une radiographie. Plus tôt une personne demande de l'aide à un médecin, plus il a de chances de vaincre la maladie.

Les infections rachidiennes sont caractérisées par la présence de douleurs constantes et douloureuses. Au fil du temps, le symptôme de la douleur devient plus intense, il peut y avoir des crises de douleur aiguë. Le patient présente une augmentation de la température corporelle, une photophobie et des troubles de la miction.

L'ostéomyélite, la discite, les infections postopératoires et la tuberculose peuvent être attribuées aux infections de la colonne vertébrale. De nos jours, ce type d’infection est peu fréquent. Les personnes à haut risque sont:

- souffrant de diabète,

- avec immunité réduite,

- organes greffés,

- après élimination des tumeurs malignes ou bénignes.

Les douleurs au dos chez les femmes peuvent être causées par un ajustement hormonal avant les jours critiques. Provoque souvent une sensation de douleur dans les maladies gynécologiques ou les fibromes du bas du dos.

De plus, les femmes enceintes peuvent souvent ressentir de la douleur dans la région lombaire. Cela s'explique facilement par un déplacement du centre de gravité, une augmentation du poids corporel et un relâchement des ligaments.

Méthodes de diagnostic

Si vous souffrez de maux de dos constants, vous devez contacter un orthopédiste dès que possible. Ce médecin peut en outre prescrire des consultations d'autres spécialistes (neurologue, vertébrologue). Le patient subit un examen primaire, prescrire les tests nécessaires. Derrière cela, il faut nécessairement effectuer des recherches sur le matériel (rayons X ou IRM).

Sur les rayons X, les microtraumatismes et la déformation des disques de la colonne vertébrale sont clairement visibles. À l'aide de l'imagerie par résonance magnétique, tous les changements monétaires dans les tissus paravertébraux sont visibles. En cas de suspicion d'infections rachidiennes (ostéomyélite, discite, tuberculose), un test sanguin biochimique est prescrit. Une telle approche intégrée de la formulation du diagnostic correct vous aidera à choisir les méthodes de traitement les plus efficaces.

En cas de maladie des organes internes, le médecin prescrit un test sanguin et urinaire complet. Pour obtenir des informations plus complètes sur le stade de la maladie, une échographie est effectuée.

Recommandations de traitement

Après avoir établi un diagnostic complet et établi la cause de la douleur permanente au dos, le patient peut se voir prescrire un traitement:

  1. Analgésiques (pommades, injections, comprimés).
  2. LFK (thérapie physique). Pour obtenir de bons résultats, vous devez faire de l'exercice chaque matin.
  3. Massage (caresser, frotter, pétrir).
  4. Physiothérapie
  5. Natation, qui soulage les tensions des muscles et de la colonne vertébrale.
  6. Ostéopathie
  7. Intervention chirurgicale (avec appendicite, colique rénale).
  8. Méthodes folkloriques (compresses chauffantes).
  9. L'utilisation de complexes de vitamines et de minéraux.

À titre préventif, les médecins recommandent un entraînement systématique à la gymnastique spéciale, qui vise à renforcer les muscles du dos. Cela est particulièrement vrai pour la catégorie de personnes ayant un travail assis. De plus, afin d'éviter toute blessure à la colonne vertébrale, il est nécessaire de soulever des poids à deux mains avec les genoux pliés.

Regarde la vidéo: 8 signes d'alerte précoces du cancer du poumon que toute femme doivent savoir (Octobre 2019).

Loading...