Comment se débarrasser rapidement des hémorroïdes?

Tout le monde sait que les hémorroïdes sont une maladie de la vie sédentaire. Ce nom apparaît souvent dans les blagues et, entre-temps, souffrir de cette maladie n’est pas du tout une affaire de rire. Les hémorroïdes ne se résument pas à la douleur et à l’inconfort de l’anus, elles peuvent aussi survenir sous forme sévère avec saignement, thrombose vasculaire et autres complications. Le désir de se débarrasser des hémorroïdes, et de préférence pour toujours, chez les patients souffrant de varices du rectum devient souvent un problème insoluble.

Puis-je me débarrasser des hémorroïdes pour toujours?

Les hémorroïdes sont des maladies de nature chronique. Cela ne signifie pas que les bosses et la douleur dérangent le patient tout le temps, bien que cela se produise. Dans de nombreux cas, la maladie est en rémission, exacerbée par l'exposition à des facteurs provoquants.

Certains experts ne sont pas optimistes quant à la guérison complète des hémorroïdes. Ils croient que la faiblesse des parois veineuses, qui est la cause de leur expansion, est un processus irréversible. C’est-à-dire qu’une fois que les hémorroïdes ont été diagnostiquées et prétendument guéries, tout à l’heure, elles se reproduisent. Les médecins qui adhèrent à ce point de vue suggèrent de ne pas tarder avec la thérapie conservatrice et d'agir radicalement, car, à leur avis, il n'y a pas d'autre moyen de se débarrasser des hémorroïdes, comme avec l'aide d'une opération.

La plupart des proctologues ne sont pas aussi catégoriques. De nombreux patients, une fois confrontés aux manifestations d'hémorroïdes, l'oublient jusqu'à la fin de leur vie. Par exemple, cela se produit souvent chez les femmes enceintes, lorsque la maladie n’est pas causée par la varicosité existante, mais par tout un ensemble de facteurs inhérents à la grossesse.

Dans les cas non admis, il est conseillé de ne pas se précipiter dans les méthodes chirurgicales et de faire face à la maladie par tout autre moyen, notamment par un changement de régime alimentaire et de mode de vie. Ayant commencé le traitement à temps, il est vraiment possible d’obtenir une rémission stable et, idéalement, à vie.

Les hémorroïdes peuvent-elles passer seules?

Remettre à plus tard la visite chez le médecin dans l’espoir que les hémorroïdes se «résolvent» lui-même est l’erreur principale de nombreux patients. Le fait est que les manifestations de la maladie deviennent perceptibles lorsque des processus pathologiques sont déjà en cours.

Aux premiers stades, les hémorroïdes se manifestent sans symptômes et, dès l'apparition de signes extérieurs, le traitement doit être instauré sans délai. En ce qui concerne les hémorroïdes internes, la situation est encore pire: il est facile de la démarrer aux étapes les plus difficiles, car la maladie se développe à l'intérieur et il n'est pas toujours possible de la détecter à temps.

Dans les stades avancés, il se forme des masses hémorroïdaires permanentes, qui sont des veines dilatées dont les parois sont si faibles qu’elles ne peuvent pas revenir à une taille normale par elles-mêmes.

Si, grâce à l'élimination des facteurs provoquants, du régime alimentaire, de l'activité physique et d'un traitement adéquat, il est possible de normaliser le flux sanguin dans le rectum et de rétablir le tonus vasculaire, le patient peut compter sur une rémission à long terme.

Par les premiers stades de la maladie peut être attribuée à la période, alors que les ganglions veineux ne sont pas encore bombés dans le passage intestinal avec des hémorroïdes internes et n'apparaissent pas dans la région anale avec des externes. À ce stade, le patient ressent une certaine gêne, de nature périodique, apparaissant en présence de conditions provocantes, par exemple après une position assise prolongée, un lever de poids ou de fortes contraintes dans les toilettes.

À ce stade, vous pouvez toujours parler de la possibilité d’un soulagement complet des hémorroïdes. Les changements dans les veines anales sont toujours réversibles. Les parois veineuses ne sont pas encore très étirées ni amincies, le corps caverneux est débordant de sang et de protubérances au moment de l'augmentation du stress et, avec le rétablissement du flux sanguin normal, il redevient normal.

Si, à ce stade, nous prenons en charge le traitement des hémorroïdes, il est possible d’arrêter le développement de la maladie et d’empêcher sa transition vers des stades plus sévères. Il ne suffit pas de mettre des bougies et de boire des médicaments prescrits par un médecin.

Sans changements majeurs dans le mode de vie, le traitement ne sera pas efficace. Une nutrition adéquate, visant à normaliser la digestion et à garantir des selles régulières, un poids corporel stable, une mobilité physique - sont les principes de base selon lesquels le patient doit adhérer au reste de sa vie.

Schéma de traitement d'exacerbation

Dans les premières heures d'exacerbation des hémorroïdes externes, l'utilisation de compresses froides et de bougies glacées est efficace. Le rhume provoque un spasme des vaisseaux, ce qui pousse le sang hors des ganglions, ce qui aide à prévenir la thrombose.

Après avoir atténué les sensations de gonflement et de douleur, les lotions froides sont remplacées par des bains chauds pour sédentaires - le réchauffement favorise la résorption des caillots sanguins. Dans le même but, faire des compresses avec des onguents anticoagulants. Si ces mesures ne vous aident pas, un traitement avec des anti-inflammatoires internes et externes pour les hémorroïdes est indiqué.

Dans les cas graves, une thrombectomie est recommandée - élimination chirurgicale d'un thrombus.

Enlèvement des unités extérieures

En général, l'ablation chirurgicale des hémorroïdes externes n'est pas très courante, car une telle opération sera extrêmement traumatisante en raison de la nécessité de pratiquer de profondes incisions sous la peau. Le traitement chirurgical classique - l’hémorroïdectomie (élimination des ganglions externes) est pratiqué sous anesthésie générale et est indiqué pour les maladies graves avec un risque élevé de complications.

Parmi les techniques peu invasives pour le traitement des nœuds externes, la cryodestruction est effectuée (congélation des cônes avec de l'azote liquide), la thérapie au laser et l'électrocoagulation.

Méthodes auxiliaires de traitement - remèdes populaires à la maison

En plus des méthodes médicales pour le traitement symptomatique et la prévention de la récurrence des hémorroïdes externes, l’utilisation de remèdes homéopathiques et populaires est recommandée. Les premiers sont présentés sous la forme de préparations locales, par exemple, une pommade de Fleming (dans la composition - extrait de marronnier d'Inde, souci, hamamélis, menthol, zinc).

L'outil a un effet anesthésique, anti-inflammatoire et hémostatique. Gouttes et granules pour administration orale Les homéopathes sont préparés à base d’aloès, d’hamamélis, de chardon et d’autres plantes médicinales. Dans tous les cas, un traitement homéopathique doit être sélectionné par un spécialiste.

Bien aider à se débarrasser des manifestations de recettes folkloriques hémorroïdes externes: onguents maison à base d'argile, miel, propolis, momie, décoctions et teintures d'herbes sous forme de lotions et de bains. Tous les moyens permettant de réduire l'inflammation, de renforcer les vaisseaux sanguins et d'arrêter les saignements sont appropriés. Voici quelques médicaments populaires pris par voie orale à domicile:

  1. Un highlander pochechuyny, infusé pendant la nuit (1 cuillère à soupe pour 2 tasses d'eau bouillante), divisé en 3 doses, boire par jour. Il agit contre l'inflammation et les saignements.
  2. Préparez le thé à partir de feuilles de framboise, buvez deux fois par jour à la cuillère à soupe. Proportions: un verre d'eau chaude 2 c. matières premières. Le remède combat l'inflammation.
  3. L'infusion d'églantier renforce le mur veineux. Moudre 1 c. baies, versez un demi-verre d'eau bouillante, après 10 heures, ajoutez une cuillerée de miel, buvez pendant la journée.

En tant qu'agent externe, on peut utiliser des pommades pour les hémorroïdes, des bougies domestiques et des compresses:

  • versez de l'eau froide dans un bol, ajoutez une infusion ou une décoction de soucis (zeste d'oignon, millepertuis, camomille et lavushka), asseyez-vous dans le bassin pendant 5 minutes - pour arrêter le sang, soulager la douleur et amener les vaisseaux à se tonifier.
  • tout de même, mais avec de l'eau tiède - aide à soulager la douleur, prévient la formation de caillots sanguins,
  • des gadgets d’infusions de feuilles de fraise, de baies de rowan, d’alpinistes - soulagent les démangeaisons et la douleur,
  • congeler la perfusion d'herbes médicinales sous forme de suppositoire, insérer dans l'anus avec douleur intense et écoulement de sang,
  • couper une bougie dans des pommes de terre crues, entrer dans l'anus, partir pour la nuit - aide à la guérison des vaisseaux endommagés,
  • lubrifier les bosses avec une pommade à parts égales de beurre, de miel et de jus d'aloès - soulage l'inflammation, régénère les tissus, possède des propriétés antiseptiques,
  • faire une pommade d'ail moulu (200 g), de miel (1 c. à thé) et de lait (1/4 tasse), chauffer à feu doux, puis broyer jusqu'à uniformité, insister pendant 2 à 3 heures, lubrifier les nœuds, pendant la nuit faire des gadgets.

En outre, les hémorroïdes externes sont une indication d'hirudothérapie. Une fois par semaine, il est nécessaire de traiter avec des sangsues: jusqu'à 4 pièces sont placées sur les bosses, après la séance, il y a un long saignement qui n'a pas besoin d'être effrayé. Dans certains cas, l'hirudothérapie permet d'éviter la chirurgie et de se débarrasser des hémorroïdes pour toujours.

Comment se débarrasser des hémorroïdes internes?

Comme nous l'avons dit, les hémorroïdes internes peuvent se développer longtemps sans être remarquées. Dans les premiers stades de la maladie, les veines rectales dues à la violation de l'écoulement du sang se dilatent, mais les nodules sur celles-ci sont encore petites et apparaissent dans des conditions de pression intra-abdominale accrue (lors des selles difficiles, du soulèvement de poids, etc.). À de tels moments, le patient peut ressentir une sensation de vidange incomplète et la présence d'un corps étranger dans l'intestin.

Avec le développement de la maladie, ses symptômes progressent. Les hémorroïdes augmentent de taille et commencent à se gonfler dans la lumière intestinale. Constamment blessés par les matières fécales, les veines dilatées commencent à faire mal, saignent et causent une gêne interne.

Les hémorroïdes internes se caractérisent par une perte de cônes veineux sur 3-4 stades: ils sont déjà tellement gros que, lorsqu'ils vont aux toilettes, ils peuvent tomber. Après une selle, le nœud peut se rétracter, mais le patient doit réinitialiser manuellement les plus gros nœuds.

La maladie de stade 1 peut non seulement passer inaperçue du patient (si les symptômes sont flous), mais également difficile à diagnostiquer. Le plus souvent, le médecin ne contacte pas une personne avant que les hémorroïdes atteignent le stade 2-3.

La tactique du traitement dépend de la gravité de la maladie. Si les nœuds tombent, ils deviennent pincés, une thrombose veineuse, des complications se développent, très probablement, le proctologue suggérera une opération. Si vous voyez un médecin, sans attendre une telle condition, vous pouvez essayer de le faire avec des moyens conservateurs. Un spécialiste vous les prescrira en fonction du stade des hémorroïdes et des symptômes inquiétants.

Traitement de la toxicomanie

Pour les hémorroïdes internes, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  1. Venotonics - médicaments qui aident à restaurer le tonus des veines, à renforcer leurs parois, à augmenter leur élasticité. Des médicaments tels que Detralex, Vazoket, Phlebodia au marronnier d'Inde sont fabriqués sous forme de comprimés et de suppositoires.
  2. Des agents anti-inflammatoires sous forme de pommades et de suppositoires sont nécessaires pour soulager les symptômes de l'inflammation - gonflement, douleur. Utilisez des médicaments non stéroïdiens (bougies avec indométacine) et hormonaux (contenant de l'hydrocortisone).
  3. Des médicaments qui améliorent la microcirculation sanguine et préviennent la formation de caillots sanguins chez les hémorroïdes. Formes de libération de thrombolytiques pour le traitement des hémorroïdes - suppositoires et pommades (Héparine, Troxevasin).
  4. Les analgésiques sont nécessaires pour soulager la douleur. Il peut s'agir d'analgésiques en pilules, d'anesthésiques locaux (bougies à la belladone, au menthol).
  5. Les substances antiseptiques aident à supprimer le développement d’infections dans les veines dilatées - microclysters avec calendula, camomille, introduction de pommade à l’ichtyol.
  6. Les médicaments de guérison sont utilisés pour accélérer la régénération des parois veineuses endommagées - suppositoires contenant du méthyluracile, de la propolis, de l’huile d’argousier.
  7. Les médicaments hémostatiques éliminent les saignements. Pour ce faire, prescrire des pilules (Vikasol) et des suppositoires (thrombine).

Méthodes chirurgicales

La chirurgie des hémorroïdes internes est assez bien développée, y compris les technologies peu invasives largement utilisées, qui aident à se débarrasser de la maladie au 3ème degré de gravité:

  1. La sclérothérapie hémorroïdaire est une procédure au cours de laquelle une substance adhésive est injectée dans la dilatation veineuse. En conséquence, la paroi du cône est scellée, le noeud disparaît.
  2. Ligation - ligature des vaisseaux alimentant le noeud, imposition d'un anneau en latex. Le sang cesse de couler dans le nœud et il meurt en une semaine.
  3. Coagulation photo et laser - introduction au rectum de la pièce à main avec un émetteur de lumière. Sous l’effet d’un réchauffement extrême du site à court terme, ses parois s’effondrent et se sclérosent.
  4. Cryothérapie - la destruction des masses internes par refroidissement. Au cours de la procédure, les tissus de la veine dilatée meurent.

Toutes ces manipulations sont effectuées sous anesthésie locale, elles ne sont pas très douloureuses, sans effusion de sang et ne nécessitent pas de rééducation à long terme, elles peuvent être effectuées en ambulatoire. Ils donnent un effet rapide: éliminer les nœuds, atténuer les symptômes de la maladie, apporter un soulagement significatif. Cependant, ils n'affectent pas la cause des hémorroïdes - les parois faibles des vaisseaux sanguins et, par conséquent, les rechutes ne sont pas exclus.

Dans les cas avancés, les hémorroïdes internes doivent être détruites par une chirurgie radicale. À la suite de cette intervention, les nœuds sont excisés et les vaisseaux sont enserrés pour les renforcer et prévenir la récurrence de la maladie. L'élimination des hémorroïdes internes est une opération difficile et traumatisante. Elle se fait sous anesthésie générale, nécessite une hospitalisation, un rétablissement à long terme et prive le patient de sa capacité de travail pendant 2 à 4 semaines. Bien sûr, les patients et les médecins essaient de l’éviter, si possible, mais, en règle générale, les proctologues prescrivent de telles opérations quand ils ne voient pas d’autre issue.

Médecine traditionnelle contre les hémorroïdes internes

Pour les bosses internes, tous les mêmes remèdes sont applicables qui aident avec les hémorroïdes externes. Mis à part le fait que des bougies, des tampons avec des onguents doivent être introduits dans le rectum à une profondeur d'environ 5 cm, donnons quelques recettes populaires, particulièrement efficaces pour les hémorroïdes internes:

  1. Préparez la pommade - un morceau de beurre, une cuillerée à thé de miel, la même quantité de vaseline borique, une pincée de tabac à priser ou de tabac à cigarette en poudre. Tous mélanger jusqu'à consistance lisse, masse injectée dans le rectum plus profond, vous pouvez directement avec votre doigt, en essayant de trouver les noeuds et les frottis avec pommade. Avant la procédure, il est souhaitable de s'asseoir dans un bain chaud avec du permanganate de potassium.
  2. Les bougies à base de tabac aident bien aux hémorroïdes internes. Vous pouvez les fabriquer en éliminant les cigarettes et en mélangeant le tabac avec la graisse intérieure, le saindoux, le beurre, la propolis, la cire d'abeille. Bien mélanger, broyer, former des suppositoires et les congeler au congélateur. Les bougies résultantes sont insérées la nuit.
  3. Prenez une cuillère à soupe de graisse de porc et de cire, ajoutez une demi-cuillère à thé de propolis, mettez-les au bain-marie. Une fois le mélange fondu, ajoutez une cuillerée de miel, versez la poudre de millefeuille moulue (1 c. À soupe) et 3 comprimés de maman écrasés. Mettez au réfrigérateur, coupez la nuit un morceau du suppositoire sous forme de suppositoire et insérez-le autant que possible dans l'anus.
  4. Nœuds déposés bien humidifiés avec une infusion de 10 grammes de feuilles de laurier broyées dans un verre d'eau bouillante - préparez un tampon et appliquez-le sur les cônes.

Gymnastique avec hémorroïdes

Dans toutes les formes d'hémorroïdes, un exercice raisonnable est recommandé, mais des exercices visant à renforcer tout le petit bassin, à activer le flux sanguin dans cette zone et à améliorer le tonus veineux sont particulièrement utiles.

Il est recommandé d'effectuer de tels exercices:

  1. Les soi-disant gymnastique de Kegel relaxent et rétractent alternativement le sphincter anal, les muscles du périnée dans n'importe quelle position: être assis, debout, allongé.
  2. Se déplacer sur le sol sur les fesses - accélère le sang dans le bas du corps.
  3. Le balancement de la presse dans toutes les projections, mais sans contrainte excessive de la paroi abdominale.
  4. Courir, marcher à une distance de 4-5 km (le vélo n'est pas souhaitable).
  5. Monter les escaliers.
  6. Squats profonds avec les jambes écartées.
  7. Sauter sur place.
  8. Le poirier, aux omoplates, en «bicyclette» - contribue à l'écoulement de sang de la région anale, aide à l'exacerbation des hémorroïdes.

Régime antihémorrhique

Une alimentation adéquate et régulière - l’un des fondements du processus thérapeutique des hémorroïdes. Ses principes fondamentaux sont:

  • exclure les plats ayant un effet irritant (épicé, salé, fumé, frit, alcool),
  • renoncer à de grandes quantités d'aliments protéinés (viande, œufs), car ils contribuent à la formation de selles dures,
  • limiter les féculents (pommes de terre, pâtes, pain, riz) qui provoquent la rétention des selles,
  • augmenter la consommation de fibres insolubles (légumes et fruits frais, grains entiers, son),
  • boire au moins 8 verres d'eau par jour,
  • introduire des aliments laxatifs dans le régime alimentaire (pommes, pruneaux, betteraves, abricots secs),
  • boire des boissons au lait aigre avec des bactéries "vivantes".

Il convient de noter que l’émergence de saignements massifs, de pertes purulentes, de douleurs insupportables nécessite un traitement urgent chez le médecin, car il peut parler de complications avancées, dont le traitement est important dans un hôpital.

Dans tous les cas, vous ne devez pas traiter les hémorroïdes vous-même. Une consultation avec un spécialiste est nécessaire pour déterminer la tactique thérapeutique, puis pour suivre l'évolution du traitement.

Traitements traditionnels

Pour que le traitement des hémorroïdes soit efficace, le médecin choisit chaque patient individuellement.

Par exemple, pour éviter un handicap externe de pathologie, des pommades et des compresses sont nécessaires; pour les affections internes, je prescris des suppositoires rectaux.

Un traitement efficace ne peut être prescrit que par un proctologue après un examen.

Si une maladie proctologique est détectée aux premiers stades de développement, il est possible de se passer d'une intervention chirurgicale. Pour la thérapie, ils utilisent des médicaments systémiques et locaux.

Ceux-ci comprennent:

  1. Drogues Venotonic. Plus souvent sur la base de Diosmin (Detraleks, Phlebodia),
  2. Pommades et suppositoires dont l'action est d'éliminer l'inflammation et d'éliminer la douleur. Par exemple, Ultraprokt, Relief, des bougies à l’huile d’argousier, Proktozan, Anuzol,
  3. Les médicaments locaux pour arrêter le saignement. En option, des bougies avec adrénaline, Natalsid,
  4. Onguents et suppositoires qui empêchent la thrombose hémorroïdaire. Gepatrombin G, Nigean, est efficace
  5. Médicaments contenant des corticostéroïdes pour produire un puissant effet anti-inflammatoire. Par exemple, Aurobin et Proktosedil.

Élimination mini-invasive des noeuds

Si les médicaments ne donnent pas d’effet positif, ainsi que dans les cas de saignements et de douleurs aiguës, il faut éliminer rapidement les hémorroïdes.

Interventions mini-invasives pour les maladies hémorroïdaires:

  • Ligation des anneaux hémorroïdaux abandonnés avec des anneaux en latex. La procédure consiste à ce que la jambe du nœud perturbateur soit serrée par un anneau en latex. En raison de la violation de son apport sanguin, une nécrose des tissus et un rejet des ganglions se produisent.
  • Méthode de durcissement des nœuds. La sclérothérapie est pertinente dans les premiers stades des hémorroïdes. Il est utilisé pour arrêter le saignement des corps caverneux. Sous le contrôle de l'anoscope, une substance spéciale est injectée dans le nodule hémorroïdaire. Le sclérosant provoque un processus d'atrophie. À la suite de cette procédure, les nœuds deviennent plus petits en diamètre et ne saignent pas.
  • Coagulation de la jambe vasculaire du nœud en utilisant le rayonnement infrarouge. À la suite d’un tel impact, l’alimentation en sang des vaisseaux sanguins est perturbée et un rejet des hémorroïdes se développe.

Intervention chirurgicale

Les opérations sont effectuées aux stades les plus avancés de la maladie, lorsqu'il existe un risque de complications graves.

Chirurgie pour enlever les hémorroïdes à l'hôpital:

  1. Hémorroïdectomie Milligan-Morgan. Cette excision des nœuds, en commençant par le rectum externe.
  2. Opération Longo. Effectuer à l'aide d'un outil spécial pour l'excision des nœuds - une agrafeuse.
  3. Opération de cryodestruction. Dommages hémorroïdaires par basses températures.

Pendant la grossesse et après l'accouchement

Une place spéciale est occupée par les femmes qui veulent se débarrasser des hémorroïdes pendant la grossesse et après l'accouchement. Le fait est qu'ils sont interdits presque tous les médicaments. Souvent, les filles se soignent elles-mêmes et font du mal au fœtus ou à l'enfant pendant l'allaitement.

Les suppositoires et les onguents rectaux sont autorisés à certains moments. Le consentement doit être donné à l’obstétricien-gynécologue traitant. Le plus souvent, pour soulager les symptômes de la douleur, recommandez des bains contenant des herbes anti-inflammatoires.

Après l'accouchement, dans la plupart des cas, la maladie disparaît d'elle-même! Plus rarement, l’élimination des hémorroïdes est réalisée à l’aide de techniques mini-invasives.

Mesures préventives

Afin d'éviter les maladies hémorroïdaires, vous devez bien manger. Il est préférable de limiter l'utilisation d'aliments trop épicés et salés. Il est utile d’utiliser une quantité suffisante de liquide et de fibres avec les aliments. Il est important d'exclure les boissons alcoolisées.

Bien affecter l'état des vaisseaux sanguins des exercices de gymnastique légers (quotidiens). Le respect des règles d'hygiène aide à prévenir le développement de modifications pathologiques du rectum. Il s’agit de l’utilisation de papier hygiénique doux et de rinçage à l’eau après chaque acte de défécation.

Une visite opportune chez le médecin aide à éviter les interventions chirurgicales et facilite la vie du patient.

LES CONTRE-INDICATIONS SONT DISPONIBLES
CONSULTATION DES BESOINS DU MÉDECIN TRAITEMENT

Libération complète: vérité ou mythe

Dans la plupart des cas, les varices anales se déroulent selon un «scénario» chronique. Toutefois, ce fait ne signifie pas que les symptômes négatifs sont constamment présents dans la vie d’une personne. Habituellement, la maladie se caractérise par un affaiblissement du processus pathologique, ne provoquant qu'exceptionnellement des exacerbations.

Habituellement, la maladie se caractérise par un affaiblissement du processus pathologique, ne provoquant qu'exceptionnellement des exacerbations.

Alors, est-il possible de se débarrasser des hémorroïdes pour toujours? Certains experts sont convaincus que cela est impossible, car l'insuffisance veineuse - l'une des causes de la maladie - est irréversible à bien des égards. Par conséquent, même si le traitement est effectué, la maladie réapparaîtra après un certain temps.

Il y a un autre point de vue. Certaines catégories de patients présentant des symptômes de maladie hémorroïdaire, après guérison, en ont oublié à jamais la maladie. Ceci est typique pour les femmes dans une situation où le processus pathologique lui-même est formé sous l'influence de facteurs transitoires associés à la grossesse.

Les hémorroïdes vont-elles disparaître d'elles-mêmes?

Avant de réfléchir à la façon de se débarrasser des hémorroïdes de façon permanente, il est nécessaire de considérer la stadification du processus pathologique. Cela dépend de la gravité de la maladie dépend de la probabilité de guérison ou de la durée de la période de rémission.

Tout d’abord, les patients doivent comprendre que remettre à plus tard une visite chez un proctologue dans l’espoir que l’hémorroïde se résoudra lui-même sera une grave erreur. À mesure que les symptômes augmentent, les chances de se débarrasser de la maladie diminuent.

Tout d’abord, les patients doivent comprendre que remettre à plus tard une visite chez un proctologue dans l’espoir que l’hémorroïde se résoudra lui-même sera une grave erreur.

Traditionnellement, il existe 4 degrés de maladie proctologique. Les principales différences sont la taille des ganglions hémorroïdaires, la douleur, les saignements et le tonus musculaire du canal rectal. Il y a une différence dans la possibilité d'un rétablissement complet.

  • Hémorroïdes de stade 1. Au début du processus anormal, les patients remarquent une gêne dans la région ano-rectale, une douleur inexprimée pendant les selles, des démangeaisons près de l'anneau rectal. Lors du diagnostic des nodules hémorroïdaires ne sont pas encore très distincts, seules les rougeurs et de légères protubérances sont visibles. Au stade 1, il est toujours possible de se débarrasser des hémorroïdes une fois pour toutes si vous suivez un traitement et suivez toutes les recommandations du médecin, car les changements anormaux ne sont pas trop évidents.
  • Hémorroïdes de stade 2. La faiblesse des parois veineuses devient de plus en plus prononcée, les modifications du "coussin" musculaire soutenant les nœuds hémorroïdaires sont également évidentes. Les cônes pendant les selles commencent à quitter le canal rectal, et une augmentation des symptômes négatifs est également évidente. Avec des soins intensifs et un engagement constant pour un mode de vie sain, une guérison est toujours possible.
  • Hémorroïdes de stade 3. Les bosses hémorroïdaires se multiplient et commencent à quitter le canal rectal de plus en plus souvent, ce qui se manifeste par une douleur et de fortes démangeaisons. Fréquent et saignant. Indépendamment, les nodules dans l'anus ne sont pas posés, vous devez les insérer avec vos doigts. À ce stade, il est inutile de se débarrasser de la maladie uniquement avec des médicaments. Un traitement plus radical est généralement nécessaire.
  • Hémorroïdes de stade 4. Le degré de maladie le plus grave. Les nœuds ne sont plus réinitialisés, une intervention chirurgicale urgente est donc nécessaire pour éviter les complications.

Est-il possible de guérir les hémorroïdes pour toujours

Parler de la récupération finale est problématique, car les hémorroïdes, aggravées une fois, dans le futur, progressent à nouveau sous l’influence de facteurs pathogènes. L'élasticité et la perméabilité des parois vasculaires diminuent pathologiquement, il est difficile à corriger avec les méthodes officielles et populaires. Avec des formes aiguës et une réponse opportune au problème, vous pouvez éliminer rapidement le syndrome douloureux et prévenir sa survenue en rémission. En cas de saignement, l'évolution du processus pathologique chez les hémorroïdes est considérablement compliquée.

Est-il possible de se débarrasser des hémorroïdes sans chirurgie

De nombreux patients qui craignent une intervention chirurgicale et qui souffrent d'hémorroïdes choisissent un traitement conservateur. Il est important de comprendre que le traitement médical ne peut pas éliminer définitivement les bosses douloureuses et leur apparence extrêmement indésirable, mais il est tout à fait possible de prolonger la période de rémission. Pour éviter une autre exacerbation, le proctologue recommande de respecter les principes de nutrition appropriée, d'abandonner le mode de vie passif et de bouger davantage, d'effectuer des exercices spéciaux chez soi pour renforcer les vaisseaux sanguins.

Que peut guérir les hémorroïdes

Avant de recourir à des méthodes de traitement mini-invasives, les patients décident d’utiliser des onguents et des crèmes anti-inflammatoires rectaux et ont également recours à des analgésiques à l’intérieur pour accélérer la dynamique positive de la maladie sous-jacente. Pour vous débarrasser des hémorroïdes internes de façon permanente, vous devez vous adresser aux groupes pharmacologiques suivants:

  • veinotoniques systémiques sous forme de comprimés: Detralex, Anavenol, Phlebodia 600,
  • thrombolytiques: héparine, Troxevasin,
  • analgésiques: bougies à la belladone, au menthol,
  • anticoagulants: pommade d'héparine, hépatrombine G,
  • pommade vasoconstrictrice: Relief, Relief Advance,
  • agents hormonaux à action anti-œdémateuse: Ultraprokt, Procto-Glevenol,
  • Phytopreparations: Ginkor Forte, Asklesan A.

Comment se débarrasser définitivement des hémorroïdes

Les médecins recommandent de recourir à la chirurgie. C’est la méthode la plus efficace, comment se débarrasser des hémorroïdes de façon permanente, afin d’améliorer l’état de santé général et les allers-retours douloureux aux toilettes. Il est recommandé de suivre les instructions du médecin traitant, le proctologue. Une opération au stade initial des hémorroïdes externes est disponible, mais avec les hémorroïdes internes, c'est un peu compliqué. De là et une variété du technicien des méthodes radicales de traitement.

Des hémorroïdes externes

Le centre de pathologie dans ce cas est localisé à l'entrée de l'anus, il est palpable. Une méthode efficace pour se débarrasser de façon permanente des hémorroïdes externes consiste en une excision chirurgicale du nœud douloureux sous anesthésie locale. Il s’agit d’une hémorroïdectomie, qui est pratiquée s’il existe des indications graves avec un risque de complications. Ils utilisent également des techniques modernes telles que la cryodestruction, la thérapie au laser, l’électrocoagulation.

Des hémorroïdes internes

Le tableau clinique est quelque peu compliqué par la localisation du centre de la pathologie. Il existe donc plusieurs méthodes efficaces pour éliminer sans douleur les hémorroïdes enflammées:

  1. La sclérothérapie consiste à sceller les hémorroïdes avec une substance adhésive insérée dans l'anus.
  2. La ligature est accompagnée de l’imposition d’un anneau en latex pour la ligature des vaisseaux alimentant le noeud.
  3. La coagulation au laser fournit un chauffage à court terme du site, ce qui entraîne la chute et la sclérose de ses parois.
  4. La cryothérapie implique une exposition au froid, provoquant la mort des tissus enflammés de la veine dilatée.

Yana, 37 ans Pour me débarrasser des hémorroïdes, j'ai utilisé des bougies glacées. Il ne pourrait pas être éliminé pour toujours, mais le soulagement est presque instantané. L'opération est difficile à décider, j'ai donc choisi une thérapie symptomatique avec des remèdes populaires. L'essentiel est de ne pas commencer le problème, faire attention à la douleur dans le temps, contrôler le fauteuil.

Olga, 41 ans, j’ai un problème chronique tellement piquant qu’il est donc difficile de l’éliminer complètement. Mais pour réduire la sévérité des rechutes, j'utilise Relief. Pommade naturelle, à action rapide et sans complications. Elle m'a été nommée même pendant la grossesse. Déjà un enfant de 5 ans, et je l'utilise encore lors de la prochaine attaque.

Ivanna, 34 ans Contre les bosses enflammées de l'anus, je fais parfois une compresse froide. Les vaisseaux sont rapidement rétrécis et la douleur aiguë passe. En général, j'essaie de prévenir les rechutes, de contrôler ma nourriture et d'éliminer la constipation à temps. Vous devez juste apprendre à vivre dans les hémorroïdes et à ne pas provoquer de récidives aiguës.

Est-il possible de se débarrasser des hémorroïdes une fois pour toutes?

Les hémorroïdes sont une maladie chronique proctologique qui survient lors de périodes d'exacerbation et de rémission. Pendant la rémission, en particulier aux stades 1-2, les symptômes de la maladie peuvent ne pas déranger les patients du tout. Mais avec la progression des hémorroïdes, les patients ressentent la présence d'hémorroïdes même pendant la rémission.

Selon les experts, il est toujours impossible de se débarrasser une fois pour toutes des hémorroïdes, même si le traitement a été commencé au tout début, car les changements variqueux dans les vaisseaux caverneux de la région ano-rectale sont un processus irréversible. En outre, un traitement indépendant de la maladie ne peut pas se produire.

Mais on peut affirmer de manière fiable qu'un traitement antihémorroïdaire complexe bloque la progression des hémorroïdes, réduit le nombre d'exacerbations, réduit le risque de complications et soulage les patients des symptômes douloureux de la maladie.

La méthode la plus efficace pour le traitement des hémorroïdes est l’élimination radicale des hémorroïdes qui, sous réserve du strict respect des recommandations du médecin traitant, vous permet d’oublier la maladie pendant longtemps, même jusqu’à la fin de votre vie.

Thérapie conservatrice

Considérez les principes importants de la façon de vous débarrasser des hémorroïdes internes?

  1. Thérapie systémique. Au cœur des hémorroïdes se trouve l'insuffisance veineuse, due à la perte du tonus de la paroi vasculaire.Par conséquent, les veinotoniques systémiques et les angioprotecteurs sont utilisés pour normaliser la circulation sanguine dans les vaisseaux de la région ano-rectale. Les médicaments de choix dans ce cas peuvent être Phlebodia 600, Detralex, Venarus et Troxevasin.
  2. Thérapie anti-inflammatoire. Dans l’inflammation des hémorroïdes, on prescrit des médicaments locaux, notamment des anti-inflammatoires hormonaux et non hormonaux. Les bougies les plus efficaces pour les hémorroïdes sont Relief Ultra, Procto-Glevenol, Proctosedil, Ultraprokt et d'autres. On peut également utiliser des pommades antihémorroïdales telles que Procto-Glevenol, Aurobin, Proktozan, Fleming Ointment, Bezornil et autres, qui sont insérées dans l'anus à l'aide d'un applicateur.
  3. Thérapie anti thrombotique. Lorsque les hémorroïdes sont souvent observés, une complication telle que la thrombose des hémorroïdes, qui peut être prévenue, consiste à utiliser des suppositoires et des pommades à l'héparine - Hépatrombine G, Nigean, pommade à l'héparine et autres.
  4. Thérapie analgésique. Comme l'inflammation des hémorroïdes est accompagnée de douleurs intenses, on prescrit à presque tous les patients des pommades et des suppositoires avec anesthésiques locaux, notamment Anuzol, Anestezol, Proktosedil, Ultraprokt, Relief Advance, Posterisan, etc.
  5. Traitement hémostatique. Les saignements hémorroïdiens sont un autre symptôme permanent des hémorroïdes. Par conséquent, parmi les spécialistes du traitement, les bougies pour onguents hémostatiques - Relief, Natalcid, bougies avec adrénaline, Proktozan et autres font partie des spécialistes.
  6. Thérapie de guérison. En outre, les hémorroïdes provoquent souvent des larmes anales, dont la guérison peut être accélérée à l'aide de bougies contenant de l'huile d'argousier, du méthyluracile, de la propolis, etc.
  7. Lutte contre la constipation Les médicaments les plus populaires et les plus efficaces contre la constipation sont les bougies à la glycérine. Il est également possible d'utiliser d'autres laxatifs, tels que Dufolac, Bisokodil, Mikrolaks, Bisokodil.

Traitement chirurgical

Aujourd'hui, les techniques chirurgicales mini-invasives pour l'élimination des hémorroïdes internes sont très populaires. Cette popularité de ce traitement est due à plusieurs avantages, dont les suivants:

  • faible traumatisme,
  • indolence
  • effusion de sang
  • faible risque de complications
  • récupération rapide.

En cas d'hémorroïdes internes, différentes techniques chirurgicales peu invasives peuvent être utilisées, à savoir:

  • l'introduction de sclérosant dans les cônes d'hémorroïdes, à la suite de quoi ils tombent et disparaissent,
  • ligature des hémorroïdes avec des anneaux de latex. Grâce à cette procédure, l'anneau survit au col du nœud et arrête l'irrigation sanguine. En conséquence, le nœud s'éteint pendant 10 à 14 jours et s'éteint pendant la défécation.
  • destruction des hémorroïdes à l'azote liquide,
  • ligature des vaisseaux qui alimentent le sang en hémorroïde,
  • coagulation des hémorroïdes avec des rayons laser ou infrarouges.

Mais, malheureusement, même cette méthode de traitement des hémorroïdes présente des inconvénients, notamment une faible efficacité aux stades avancés et un risque de récurrence de la maladie.

Lorsque les hémorroïdes au stade 3-4 effectuent une élimination radicale des nœuds. Aujourd'hui, deux types d'opérations radicales sont utilisés: l'hémorroïdectomie et l'hémorrholopexie de Longo.

L'hémorroïdectomie implique l'élimination complète des hémorroïdes des masses du canal rectal et de sa plastie ultérieure. Cette méthode est la plus efficace, mais la période de rééducation après une telle opération est très longue et difficile. En outre, la chirurgie est réalisée sous anesthésie générale.

L'hémorrholopexie ou opération de Longo consiste à retirer une partie de la membrane muqueuse du canal rectal et à coudre les bords de la plaie chirurgicale, ce qui permet de resserrer les hémorroïdes à l'intérieur du rectum. De plus, pendant l'opération, les vaisseaux qui alimentent les noeuds en sang sont cousus.

Méthodes populaires pour se débarrasser des hémorroïdes

Débarrassez-vous des hémorroïdes à la maison avec l'aide de personnes, bien sûr, complètement impossible. Mais la médecine traditionnelle peut être utilisée en complément du traitement antihémorroïdal principal.

Les remèdes populaires les plus efficaces pour les hémorroïdes internes sont les suivants:

  • bougies maison faites de miel et de propolis. Le miel et la propolis sont pris en proportions égales et mélangés au bain-marie jusqu'à formation d'une masse homogène. Après cela, le mélange est placé au réfrigérateur pendant plusieurs heures et, une fois durci, de petits cylindres se forment. Ces bougies sont insérées dans l'anus matin et soir jusqu'à la disparition des symptômes d'hémorroïdes.
  • microclysters. Cette procédure peut être réalisée avec des décoctions et des infusions de plantes médicinales, par exemple la camomille, l'achillée millefeuille, l'écorce de chêne, le calendula, l'alpiniste et également avec des huiles végétales (argousier, citrouille, graines de lin, etc.), du jus d'herbes et de légumes,
  • bougies de glace. Pour la préparation de suppositoires de glace avec de l'eau ordinaire ou la décoction de plantes médicinales. Ces bougies soulagent efficacement l'inflammation et soulagent la douleur dans l'anus,
  • doublures rectales de légumes. Les bougies de pommes de terre et de betteraves jouissent d'une grande popularité chez les patients atteints d'hémorroïdes. Faire de tels suppositoires est assez simple. Pour cela, des petits cylindres sont découpés dans le légume, qui sont insérés dans le rectum et enduits d'huile végétale.

Comment se débarrasser des hémorroïdes de la localisation externe?

Pour les hémorroïdes externes, des nodules hémorroïdaires sont formés à partir des veines sous-cutanées de la région anale, situées au-dessous de la ligne dentée du canal rectal.

Ce type d'hémorroïdes est caractérisé par une douleur dès les premiers stades de la maladie, car même les petites bosses hémorroïdaires sont constamment blessées par les selles ou les sous-vêtements. Il convient également de noter que la thrombose ano-rectale se développe souvent avec des hémorroïdes externes.

Les principes de traitement des hémorroïdes externes ne sont pas différents des canons de la thérapie pour la localisation interne des hémorroïdes. Rappelez-les à vous.

Méthodes de traitement des hémorroïdes populaires

Le traitement des remèdes populaires pour les hémorroïdes externes consiste à utiliser des bains, des lotions, des applications, des compresses et des onguents maison. Ces procédures augmentent l'efficacité du traitement principal anti-hémorroïdaire et accélèrent la récupération. Mais vous devez comprendre que l’utilisation de tout remède traditionnel doit être conforme à celle du médecin traitant.

Considérez certaines méthodes populaires de traitement des hémorroïdes externes.

  1. Bains Pour les plateaux, utilisez le plus souvent des décoctions de camomille, de pelure d'oignon, d'écorce de chêne, de millepertuis, d'ortie, de calendula, d'herbe pochchuynoy et d'autres plantes médicinales. Pour effectuer le bain, un des bouillons à la température ambiante est versé dans le bassin, dilué avec de l'eau et mis dans celui-ci, de sorte que le liquide recouvre l'anus. Cette procédure peut durer de 5 à 15 minutes.
  2. Compresse sur l'anus. Pour une compresse, vous devez prendre un morceau de gaze, le faire tremper avec une décoction de plante médicinale, une solution d'huile de momie ou d'huile végétale, et le placer sur l'anus, couvrir avec du papier ciré. Compresse une moyenne de 40 minutes
  3. Pommade maison. La base des onguents, fait maison, prenez du miel, du saindoux, du beurre. Vous pouvez également ajouter du jus d'aloès, de la propolis, de la momie, des extraits de plantes, etc., à la pommade, qui est préparée principalement au bain-marie et que le médicament fini est conservé au réfrigérateur. Appliquez ce médicament plusieurs fois par jour en lubrifiant les cônes extérieurs et la peau de la région anale.

Comment manger pour se débarrasser des hémorroïdes?

Une nutrition adéquate et équilibrée fait partie intégrante du traitement et de la prévention des hémorroïdes.

Les patients atteints d'hémorroïdes doivent suivre les principes de nutrition suivants:

  • manger de petites portions 5 à 6 fois par jour,
  • boire suffisamment d'eau pure - 1,5 à 2,5 litres par jour,
  • préférer des méthodes de cuisson ménagées - bouillir, cuire au four ou à la vapeur
  • exclure du menu les aliments susceptibles d'irriter le gros intestin - assaisonnements épicés, cornichons, viandes fumées, ainsi que les aliments gras et frits,
  • réduire la proportion de produits protéiques d'origine animale dans le régime alimentaire, car ils contribuent à la constipation,
  • limiter l'utilisation des pommes de terre, des pâtes, du pain blanc, du riz et des bonbons, car ces produits ont également un effet négatif sur la fonction intestinale,
  • consommez une quantité suffisante de fruits et de légumes riches en fibres, ainsi que de produits laitiers.

Place de la gymnastique dans la lutte contre les hémorroïdes

La faiblesse des muscles pelviens joue un rôle important dans l'apparition des hémorroïdes. Une gymnastique et une thérapie physique régulières aideront à renforcer le plancher pelvien et le corset du muscle rectal et, par conséquent, à normaliser la circulation sanguine dans les vaisseaux de la région anorectale.

Il existe de nombreux exercices de gymnastique, mais des critiques positives de patients et de spécialistes montrent que les suivants sont les plus efficaces pour les hémorroïdes:

  • Gymnastique Kegel. L’essence de ces exercices de tension et de relaxation des muscles de l’anneau anal, ce qui peut être fait debout, assis, couché,
  • exercice "vélo"
  • exercice "bouleau"
  • se déplaçant le long du sol sur les fesses,
  • exercice "ciseaux verticaux et horizontaux",
  • élever le bassin sur le sol
  • exercice "chat" et autres.

Ces exercices ne peuvent être effectués qu'après le soulagement des symptômes aigus des hémorroïdes internes ou externes. Choisir le complexe de gymnastique le plus efficace pour les hémorroïdes aidera spécialiste - médecin de physiothérapie.

Comme vous pouvez le constater, le traitement des hémorroïdes prend beaucoup de temps, est long et coûteux, surtout si la maladie a été détectée à un stade avancé. Par conséquent, un accès opportun à un proctologue vous permettra non seulement d'économiser votre temps et votre énergie, mais également votre argent.

En fin de compte, je tiens à souligner que l'auto-traitement des hémorroïdes n'est pas acceptable, car il est non seulement inefficace, mais parfois même nocif pour la santé. Et rappelez-vous qu'avant d'utiliser un médicament traditionnel ou un remède traditionnel, il est extrêmement important de consulter un proctologue, car seul un spécialiste sait comment se débarrasser complètement des hémorroïdes et ne plus s'en souvenir.

Loading...